Apple a définitivement tué le marché des tablettes avec son iPad vendu à un tarif hyper abordable. Mais Microsoft compte bien contre-attaquer.

Microsoft n’entend pas laisser Apple seul, trop longtemps, sur le marché des tablettes abordables au rapport qualité/prix défiant toute concurrence. Ainsi, l’iPad 2018 de la firme de Cupertino se pose comme un produit aux prestations excellentes pour un tarif ne débutant qu’à 359 euros.

Et celle de Redmond pourrait bel et bien imiter l’une de ses rivales en proposant, à son tour, une Surface vendue sous la barre des 400 dollars. Nous devons cette indiscrétion à Bloomberg, qui s’appuie sur des sources proches de Microsoft dans un article publié le 16 mai 2018. Un comble quand on sait que la gamme a démarré avec la Surface RT, moins onéreuse que la Surface Pro –Surface Pro qui a poussé Apple à lancer l’iPad Pro.

De quoi concurrencer l’iPad ?

Microsoft souhaite donc marcher sur les plates-bandes de « l’extraordinateur  » d’iPad, une ardoise déjà très capable et compatible avec l’Apple Pencil pour plus de productivité (un argument autrefois réservé uniquement aux iPad Pro). Selon les informations divulguées par nos confrères, cette Surface, 20 % plus légère que l’actuelle, s’articulerait autour d’un écran de dix pouces : c’est autant qu’un iPad, mais moins qu’une Surface Pro. Elle aurait des bords arrondis — comme l’iPad — et se parerait d’un port USB-C pour la recharge — pas comme l’iPad et la Surface Pro. En revanche, la batterie tiendrait quatre heures de moins qu’une Surface Pro, soit environ dix heures — encore comme l’iPad.

Pour accompagner le lancement de cette Surface, attendue pour le second semestre de l’année, Microsoft préparerait une salve d’accessoires — clavier, souris, stylet — low cost. Elle tournerait sous Windows 10 Pro grâce à des composants majoritairement fournis par Intel. Diverses versions seraient commercialisées avec du stockage allant de 64 à 128 Go et une compatibilité LTE optionnelle. Et, bien sûr, elle n’abandonnerait pas la béquille. Un plus par rapport à l’iPad. 

Partager sur les réseaux sociaux