Sur Steam, l'extrême majorité des joueurs utilise Windows. Malgré l'intérêt manifeste que porte Valve pour Linux, la part des joueurs passant par un système d'exploitation libre reste infime. En avril, elle est passée sous la barre symbolique du 1 %.

Ce n'est pas demain la veille que les joueurs sur Linux représenteront une part significative des usagers de Steam. Malgré des statistiques qui ont pu être encourageantes par le passé, force est de constater que la proportion des "linuxiens" reste anecdotique (autour de 1 %) sur la plate-forme de distribution de contenu en ligne, sans parvenir à progresser durablement.

Selon les données communiquées par Valve sur le matériel et les logiciels des ordinateurs sur lesquels est installé Steam, la part des joueurs sur Linux a même reculé au cours du mois d'avril, pour s'établir à 0,94 % (-0,11 % par rapport à mars). Windows reste comme toujours la plateforme reine, avec une part de marché supérieure à 95 %, tandis que Mac OS X récupère quelques miettes (un peu plus de 3 %).

Par rapport aux chiffres généraux rendant compte de la part de Linux, le système d'exploitation libre pèse 1,52 % du marché d'après NetMarketShare (Windows est à plus de 91 % et Mac OS se situe à plus de à 7,3 %).

D'après les statistiques de Steam, 1138 jeux sont accessibles aux joueurs sur Linux (avec SteamOS). L'offre n'est certes pas aussi abondante que pour Windows ou Mac OS, mais elle est loin d'être ridicule et comprend des titres de qualité dans de nombreux genres différents. Citons par exemple Portal 2, Civilization V, Borderlands 2, Bastion, Papers please ou encore BioShock Infinite.

À plusieurs reprises, Valve s'est montré attentif à la situation des joueurs sur Linux. Le groupe a rejoint la Fondation Linux et lancé que l'avenir vidéoludique passerait par ce système d'exploitation. Plus récemment, le groupe a fourni une mise à jour qui propose une fonctionnalité permettant de streamer des jeux depuis Windows vers Mac OS et Linux.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !