Samsung croit dur comme fer aux écrans pliables. Au point qu'il en fait l'un de ses futurs vecteurs de croissance.

«  Samsung va maintenir ses efforts pour différencier ses smartphones en adoptant des technologies de pointe, comme les écrans OLED pliables  » peut-on lire dans le dernier bilan financier de Samsung. Pour le constructeur coréen, l’un des prochains leviers à activer pour révolutionner le marché mobile et gagner de l’argent se situe donc dans la possibilité de plier son écran. Une évolution qui pourrait par exemple permettre de transformer son smartphone en tablette en doublant la surface d’affichage. Un serpent de mer qui date d’il y a déjà plusieurs années et que nous pourrions finalement voir arriver sans crier gare ces prochains mois. Car en étant aussi transparent, Samsung laisse peu de place au doute.

La révolution en fin d’année ?

Alors que le Galaxy S9 promet d’être une évolution assez sage du Galaxy S8 (mais qui devrait bien se vendre tout de même), Samsung surprendrait tout le monde en commercialisant dès cette année le supposé Galaxy X, un vieux projet qui fait souvent l’objet de rumeurs diverses et variées. Pour la firme, il serait plus que temps de transformer le rêve en réalité alors que la concurrence risque prochainement de faire rage sur les smartphones à écran pliable. Tout récemment, Oppo a déposé un brevet allant dans cette direction et d’autres rivaux sont également très intéressés par un appareil offrant ce bénéfice.

Il reste maintenant à voir comment Samsung compte s’y prendre pour communiquer sur un flagship reposant sur une telle rupture technologique. Il ne faudrait pas que le Galaxy S9 en pâtisse alors que la firme entrevoit une hausse de ses ventes de produits haut de gamme induite d’un besoin de renouvellement du côté de la demande.

Pour continuer sur sa lancée (les chiffres enregistrés en 2017 sont excellents pour le groupe), Samsung entend également s’appuyer sur le développement de son intelligence artificielle Bixby et de sa technologie 5G.

Partager sur les réseaux sociaux