Mercedes-Benz a précisé ses plans quant à l'électrification complète de ses gammes attendue pour 2022. Ils sont ambitieux et s'articulent notamment autour d'une production en interne des batteries.

Le groupe Daimler veut électrifier l’ensemble de ses gammes de voitures, des marques Smart à Mercedes-Benz, d’ici 2022. Un sacré pari pour le géant de l’automobile. Mais, à y regarder de plus près, il compte mettre les petits plats dans les grands. Surtout si l’on se réfère à la stratégie de Mercedes-Benz, dévoilée par Markus Schäfer. Elle débutera par la commercialisation en 2019 du SUV EQC 100 % électrique, décliné du Concept EQ, et se basera sur l’internalisation de la production des batteries pour une chaîne de production beaucoup mieux maîtrisée.

Mercedes-Benz veut maîtriser un maximum

Mercedes-Benz n’est pas le constructeur le plus en avance sur le tout électrique. Bien au contraire. Mais la firme allemande compte bien refaire son retard et a semble-t-il trouvé une parade pour mettre un gros coup d’accélérateur. «  Nos véhicules électriques seront assemblés dans six usines réparties sur trois continents. Nous comblerons tous les segments du marché : de la Smart ForTwo à un SUV plus massif  » explique Markus Schäfer. Les usines en question seront situées aux États-Unis, en Allemagne, en Chine et en France.

Mais Mercedes-Benz veut aller un peu plus loin en intégrant la production des batteries dans sa chaîne de valeur, une manière d’aller plus vite, d’être plus réactif et de limiter au maximum les risques. «  La batterie est l’élément clef de la mobilité électrique. Comme les batteries sont le cœur de nos véhicules électriques, nous allons accorder une grande importance à leur production au sein de nos propres usines. Avec notre réseau global de batteries, nous sommes dans une excellente position : la proximité avec les usines des véhicules nous permet d’assurer l’approvisionnement optimal de la production. Et en cas de forte demande court terme dans une autre partie du monde, nos usines spécialisées dans les batteries sont préparées à l’exportation  » justifie l’intéressé.

Il y aura cinq usines spécialisées dans l’assemblage des batteries. Elles se situent aux mêmes endroits que les autres, à savoir aux États-Unis, en Allemagne et en Chine. Autant affirmer que Mercedes-Benz s’apprête à prendre le virage de l’électrique en ayant bien préparé le terrain.

Partager sur les réseaux sociaux