Adidas met fin à sa production d'objets connectés destinés à la pratique sportive. L'entreprise allemande cesse de fabriquer son propre matériel, après la sortie de son tracker miCoach et de sa montre miCoach Smart Run, en 2010 puis 2013.

Les entreprises qui vendent des trackers de fitness ont encore un peu de travail devant elles pour améliorer la précision de ces accessoires connectés. Adidas n’en fera plus partie : la firme allemande se retire officiellement de l’industrie des gadgets portables dédiés à la pratique sportive.

Plus précisément, l’entreprise va cesser de fabriquer son propre matériel. Désormais, Adidas veut concentrer ses efforts sur ses logiciels, notamment son application mobile, ainsi que Runtastic — rachetée en 2015 afin de défier Nike sur le terrain des applications sportives.

CC Flickr adifansnet

La fin de miCoach ?

La première montre connectée d’Adidas était sortie en 2013 : répondant au nom de miCoach Smart Run, l’appareil devait renseigner son utilisateur sur ses performances physiques. Trois ans plus tôt, le coach personnel miCoach, destiné à la course à pied, avait vu le jour. Au final, aucun des deux produits n’a véritablement décollé.

« Nous n’allons pas voir de nouvelle montre de fitness chez Adidas pendant un moment », avait fait savoir Stacey Burr, vice-présidente d’Adidas en charge des dispositifs électroniques sportifs, en septembre dernier — laissant déjà deviner cette orientation.

Le choix d’Adidas n’est pas sans rappeler celui opéré par Nike en 2014, lorsque la marque de sport a annoncé qu’elle cesserait de proposer des bracelets sportifs au profit de ses applications.

Partager sur les réseaux sociaux