« Rien n’arrêtera les pirates », titre Le Parisien à la une de son édition du 8 octobre. Entraînée par la fougue de son porte-parole Aziz Ridouan, l’Association de Défense des Audionautes parvient à faire entendre la voix des P2Pistes.

Les Audionautes sensibilisent les médiaEntre plateaux de télévision, studios de radio et colonnes de journaux, la jeune association n’a pas froid aux yeux et parvient à recevoir un echo jusque là inédit. Hier, c’est Florent Latrive de Libération qui concluait son article sur les poursuites par les propos cinglants de Aziz Ridouan.

Aujourd’hui, le lycéen à la tête de l’ADA fait la une du quotidien le Parisien avec ces mêmes propos qui ont marqué toute la presse lors de la conférence du SNEP à l’Olympia :

 » Tout le monde télécharge, c’est un fait contre lequel vous ne pouvez rien, a-t-il lancé sans trembler. Six millions de personnes téléchargent en France, le risque de se faire attraper est donc infime. Vous voulez coûte que coûte que les internautes s’adaptent à votre logique. Nous voulons l’inverse puisque vous avez les ressources financières pour inventer un modèle qui satisfera les deux bords. « 

L’association s’est déjà fait entendre au Nouvel Observateur, sur LCI/TF1, sur Canal+, M6, ou encore sur de nombreuses radios.

Pour se faire entendre davantage, l’association a besoin d’adhérents et de dons, ce que vous pouvez faire en cliquant respectivement ici et .