Une récente bande dessinée, appelée The Knight King, suscite les critiques de nombreux lecteurs, qui accuse le créateur du webtoon, Blue Line Studio d’avoir recopié l’anime Mushoku Tensei : Jobless Reincarnation en ayant recours à l’IA.

En publiant le webtoon The Knight King, Blue Line Studio ne s’attendait peut-être pas à recevoir tant de critiques aussi vite. La bande dessinée, signée par un artiste sud-coréen, se trouve en effet dans une vive controverse depuis sa publication le 22 mai 2023. Selon plusieurs lecteurs, qui ont réagi sur Reddit, l’artiste, dont le nom est inconnu, se serait fortement inspiré des images du dessin animé Mushoku Tensei : Jobless Réincarnation, adapté du manga du même nom.

Si les lecteurs ont accusé en priorité l’artiste, d’autres ont suggéré qu’il n’en est pas pleinement responsable, en avançant une autre hypothèse. Ainsi, ce ne serait pas lui qui aurait directement plagié cet anime produit par le Studio Bind, mais plutôt un système d’intelligence artificielle. Ce serait celle-ci qui se serait inspirée de Mushoku Tensei pour produire le webtoon — un nom donné à ces BD sud-coréennes qui sont publiées en ligne.

Des visuels ont été mis côte-à-côte dans le but de démontrer cette proximité entre les deux œuvres.

Des ressemblances frappantes

Le personnage principal de The Knight King, Leon, est l’exemple le plus flagrant. Les similitudes physiques qu’il partage avec Rudeus Greyrat, le protagoniste de Mushoku Tensei, sont multiples, que ce soit la forme du visage ou des yeux, la coupe de cheveux, leur couleur, l’expression ou encore l’âge. On peut aussi citer Han Ari, qui ressemble à Eris dans Mushoku Tensei.

A gauche, Rudeus. A droite, sa version Wish générée par une IA // Source : Crunchyroll / Blue Line Studio
A gauche, Rudeus. A droite, sa version Wish générée par une IA // Source : Crunchyroll / Blue Line Studio

Parallèlement aux personnages, certaines scènes du webtoon ont interpellé les lecteurs, comme la séquence où Rudeus regarde par la fenêtre pour la première fois. Le webtoon dépasse même les frontières des animes, en recopiant aussi Les Gardiens de la Galaxie. Un personnage, qui apparait brièvement, ressemble ainsi fortement à Groot, comme l’a remarqué Manga Mogura sur Twitter.

Des explications et des excuses

Face à la controverse, le studio derrière The Knight King a rapidement admis l’usage d’une IA. Mais selon lui, l’IA n’a pas fait tout le travail seule. Elle aurait juste servi d’outil pour apporter des ajustements à l’œuvre finie, et ce serait par inadvertance qu’elle aurait reproduit des dessins de Mushoku Tensei. Pour réparer l’erreur, Blue Line Studio a publié une nouvelle version du webtoon, sans les modifications générées par l’intelligence artificielle.

Ils ont aussi présenté des excuses publiques. Ce cas particulier est peut-être l’arbre qui cache la forêt et cette situation est susceptible de se répéter à l’avenir. Le cas de The Knight King constitue un rappel des questions centrales qui émergent autour de l’IA. Des sujets allant du droit à d’auteur au plagiat, en passant par la créativité et la place de l’artiste dans le processus de production.

La technologie de l’intelligence artificielle peut être un puissant outil pour assister les artistes. Elle soulève aussi des questions de fond, y compris sur l’emploi dans le secteur artistique : une étude japonaise a justement souligné la crainte de plus en plus forte parmi les artistes japonais concernant l’avènement de ces outils. Crainte que l’on retrouve ailleurs, chez les scénaristes par exemple.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !