Les quatre majors comptent dessus pour redynamiser les ventes de musique chez les discaires, mais d’obscurs problèmes de licences empêchent entre autres le « DualDisc » d’envahir les platines du grand public. La sortie de ce format qui combine DVD et CD audio n’est maintenant plus prévue avant début 2005, dans le meilleur des cas.

Le DualDisc, c’est un disque qui fait CD d’un côté, et DVD de l’autre. Pour l’industrie musicale, c’est la possibilité d’offrir des bonus vidéo (concerts, clips, making of, interviews,…) avec les albums, à l’image de ce que font depuis longtemps les producteurs de films avec les DVD. Autant dire que le potentiel de vente sont importants.

DualDiscNéanmoins, le DualDisc qui devait être lancé en masse sur le marché pour Noël devrait être retardé de plusieurs semaines. Tout d’abord, des problèmes techniques sont toujours à résoudre. Le disque s’avère en effet légèrement trop épais pour certains lecteurs, ce qui engendre un second problème, de licence cette fois-ci. Philips, qui possède les droits sur le CD, refuse en effet d’accorder une licence pour apposer le logo « CD » sur les supports, à moins que les producteurs n’acceptent de préciser sur les boîtes qu’il peut y avoir des « erreurs de lecture ».

DVD Plus International, qui possède les brevets sur la technologie du DualDisc, s’oppose également au lancement. Un accord passé entre elle et WEA (la division de fabrication et de distribution des disques de Warner) n’est pas respecté par Cinram, qui a racheté les activités de fabrication de WEA. Selon cet accord, WEA avait obligation d’apposer le logo DualDisc sur tous les supports, ce que Sinram fait pour la plupart des maisons de disques, mais pas pour Sony qui depuis sa fusion avec BMG représente un quart du marché mondial.

Enfin, les maisons de disques devront renégocier les accords de licences sur la musique même. Toutes ne sont en effet accordées que pour des types de support précis (cassettes, DVD, CD,…), et il faudra donc adapter les contrats au DualDisc qui regroupe technologies CD et DVD en un seul produit.

Recréer un album pour l’adapter au DualDisc prend selon les experts entre 12 et 18 semaines. Entre 30 et 50 titres devraient ainsi être disponibles lors du lancement mondial du support qui a été approuvé par le DVD Forum et par l’ensemble des majors. Des tests effectués en février à Boston et à Seattle avaient proposé 13 titres d’artistes comme David Bowie ou Linkin Park. En moyenne, le DualDisc était vendu $18.99 au public (environ 15,5 €), mais le prix devrait être moins élevé lors du passage en grandeur nature.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !