Bethesda demande aux tricheurs de Fallout 76 d'écrire une dissertation pour qu'ils puissent récupérer leur compte.

Vous vous souvenez des punitions que les mauvais élèves recevaient sur le banc de l’école ? Bethesda est en train d’offrir une piqûre de rappel : si les joueurs bannis de Fallout 76  suspectés de triche veulent récupérer leur compte, ils sont priés d’écrire une dissertation sur leurs mauvais agissements. Le sujet exact ? « L’utilisation d’un logiciel de triche est néfaste pour la communauté d’un jeu en ligne ». 

Cette information saugrenue est apparue dans une vidéo YouTube datée du 23 décembre 2018 et confirmée par l’éditeur sur Resetera le 26 décembre.

Fallout 76 // Source : Bethesda

Pour l’heure, Bethesda ne veut pas de mods sur Fallout 76

Cette requête très particulière est visiblement avérée, « Nous avons eu des discussions sur le sujet aujourd’hui. Une fois que la période des fêtes sera passée, nous en dirons plus », explique celui en charge des communautés. En attendant, les concernés peuvent toujours contacter Bethesda pour faire appel de la décision.

On ne parlerait peut-être pas de cette seconde chance accordée aux tricheurs si Bethesda n’avait pas procédé, récemment, à une vague importante de bannissements. En cause, l’utilisation de mods est — pour l’heure — interdite dans ce jeu orienté multijoueur.

«  Nous mettons au pilori l’utilisation d’applications tierces dans Fallout 76 car nous ne voulons pas que les joueurs exploitent le jeu de manière à obtenir un avantage compétitif ou à avoir un impact négatif sur les serveurs et l’expérience des autres joueurs », explique Bethesda, très intransigeant.

Le fait est que certains joueurs de Fallout 76 ont été exclus simplement parce qu’ils ont voulu améliorer l’aspect graphique du jeu avec un mod — ce qui n’offre strictement aucun avantage face aux autres. A priori, ils n’auront pas besoin de disserter pour récupérer leur compte. D’autant que Bethesda a promis que les mods inoffensifs finiront par être autorisés.

À lire sur Numerama : Fallout 76  : cinq choses que j’aurais voulu savoir avant de vivre un cauchemar de joueur

Partager sur les réseaux sociaux