Quelques jours avant la sortie de The Predator, Predator, l'original (le seul, le vrai) ressort en Blu-ray UHD.

La séance 4K du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Shane Black, interprète d’Hawkins dans le film original, va tenter d’apporter sa pierre à l’édifice avec The Predator. En attendant, c’est Predator lui-même qui se rappelle à notre bon souvenir avec une édition Blu-ray UHD inespérée.

Si l’on peut légitiment penser que les nouveaux films ont plus leur place au rayon 4K, les amateurs de cinéma adorent retrouver les pépites d’antan dans les meilleures conditions possibles. Pour Predator, qui bénéficie ici d’un nouveau scan, le constat vaut peut-être encore plus. Partons donc à la chasse aux belles images.

LE FILM

A-t-on vraiment besoin de rappeler que Predator, signé John McTiernan, est un véritable monument du film d’action ? À la frontière entre survie en milieu hostile et chasse à l’homme déséquilibrée, cette production qui a fêté ses 30 ans en 2017 n’a pas pris une seule ride et peut se targuer d’avoir donné naissance à l’un des créatures les plus emblématiques du Septième Art.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’aucune de ses suites ne lui est arrivée à la cheville. Avec sa réalisation d’une efficacité et d’un savoir-faire redoutables, John McTiernan a tout simplement livré l’une des confrontations les plus intenses jamais vues. En prime, elle est portée par un Arnold Schwarzenegger, ex Mr Olympia, au sommet de sa forme.

Predator (1987) // Source : 20th Century Fox

L’IMAGE : 4/5

C’est peu dire que nous attentions avec impatience de voir le Blu-ray UHD de Predator, pas seulement parce que c’est un film culte, mais aussi pour voir à quel point la technologie d’aujourd’hui pouvait lui redonner de l’éclat. Le résultat est vite rassurant : dès les premières secondes, on comprend que le format respecte la photographie originale. L’image, nettoyée de toute trace d’artefacts, est loin d’être lisse. Et, contrairement au dernier Blu-ray en date, les visages ne ressemblent pas à des poupées de cire.

La forêt touffue de Predator gagne suffisamment en lisibilité malgré un grain argentique omniprésent (on aime ou on n’aime pas). Une fois encore, c’est surtout le HDR qui justifie l’acquisition : le sang des victimes dépecées n’a jamais été aussi rouge, le viseur triangulaire de l’extraterrestre brille, les reflets sont plus appuyés et les muscles d’Arnold Schwarzenegger ressortent de plus belle. Les flammes en mettent plein les yeux.

LE SON : 4/5

Point de remixage en Dolby Atmos pour cette édition UHD, qui offre quand même une piste anglaise en DTS-HD Master Audio (5.1). Sans assurer une présence arrière soutenue (sauf le temps de quelques scènes plus dynamiques), le spectacle sonore ne manque pas de richesse. Les canaux avants délivrent des dialogues très clairs et intelligibles, jamais noyés dans les musiques d’ambiance.

Et quand le personnage prénommé Blain fait parler la poudre avec son minigun, il vaut mieux préparer ses oreilles sous peine d’être surpris par le bruit du mécanisme rotatif de la mitrailleuse.

Le Blu-ray UHD de Predator est disponible sur Amazon.

Partager sur les réseaux sociaux