Ubisoft a donné quelques signes de vie de Beyond Good and Evil 2, son arlésienne qui prend forme de mois en mois.

Beyond Good and Evil 2 devrait être l’une des stars du prochain E3 du côté d’Ubisoft. L’arlésienne de Michel Ancel, papa de Rayman, empile les promesses tout en restant très mystérieux sur les ingrédients principaux qui en feront supposément une expérience incontournable. En attendant le salon californien, où nous devrions en savoir plus, l’éditeur français diffuse une courte vidéo rassemblant quelques bribes du gameplay en pré-alpha et quelques commentaires des développeurs. On en retiendra surtout un : « Le design du jeu est plutôt très avancé désormais, nous savons où nous allons. » Tant mieux. 

Ouf : Ubisoft sait où il va

Beyond Good and Evil 2 prendra la forme d’un vaste jeu d’exploration faisant penser à No Man’s Sky dans cette propension à nous faire passer de phases en vaisseau spatial à des balades à pieds sans aucune transition, ni script. Voilà qui promet une liberté de mouvement assez totale, sachant que l’on incarnera un pirate visiblement très bien équipé. Dans le clip, on peut par exemple voir un jetpack amenant de la verticalité. Du côté des combats, la suite rendra hommage à son prédécesseur avec, notamment, du corps-à-corps (un bâton en l’occurrence).

Il sera également possible de se déplacer en bande dans Beyond Good and Evil 2, en créant une armada de vaisseaux avec ses amis virtuels. On dirigera visiblement un vrai équipage avec un rôle spécifique assigné à chacun des membres (contrôlés par l’intelligence artificielle ou des humains ?).

Autant dire qu’il reste encore beaucoup de choses à découvrir et nul doute qu’Ubisoft continuera de maintenir l’engouement dans les mois à venir. Son jeu, peut-être le plus ambitieux de son histoire, n’a ni date de sortie ni plateforme de lancement à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Partager sur les réseaux sociaux