Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, c'est Minivilles qui est à l'honneur.

Comme dans Quadropolis il y a quelques semaines, nous vous proposons aujourd’hui de renfiler votre costume d’urbaniste pour faire de votre ville la plus belle des environs, grâce à Minivilles. Si la finalité est la même, les moyens pour y arriver sont totalement différents. C’est parti pour la visite.

Minivilles

Chaque joueur commence avec un champ de blé et une boulangerie. C’est peu, mais Rome ne s’est pas faite en un jour. Chacun dispose aussi de quatre monuments, placés face chantier. C’est tout le but du jeu : être le premier à construire ses quatre monuments. Mais comment donc ?

Minivilles

Un tour de jeu est très simple. On commence par lancer un dé dont la face indique le(s) bâtiment(s) à activer. En effet, chaque carte dispose d’un chiffre entre un et douze et elle est activée quand le dé tombe sur ce chiffre.

Les bâtiments sont de l’une des quatre couleurs, indiquant quand ils s’activent. Les bâtiments bleus s’activent tout le temps, quel que soit le joueur ayant lancé le dé. Contrairement aux verts qui s’activent uniquement quand le dé a été lancé par leurs propriétaires. Les rouges sont un peu plus vilains, puisqu’ils s’activent quand un autre joueur tombe sur la bonne face de dé et l’oblige à vous donner des pièces. Enfin, les bâtiments mauves ont tous un pouvoir particulier, assez fort, mais ils coûtent cher.

Minivilles

Après l’activation éventuelle des cartes, le joueur dont c’est le tour peut acheter un nouveau bâtiment, pris d’un des tas communs présents au centre de la table. Il peut, à la place, construire un de ses quatre monuments. Chaque monument construit est un pas de plus vers la victoire. Chacun apporte également un pouvoir permanent non négligeable. C’est par exemple la gare qui autorise à lancer un second dé, permettant ainsi d’activer les cartes de sept à douze.

Les joueurs jouent ainsi à tour de rôle, aménageant au fur et à mesure leur petite ville, ajoutant de nouveaux bâtiments et donc de nouvelles possibilités. Et dès que l’un d’eux construit son quatrième monument, il remporte la partie.

Pourquoi c’est bien

Minivilles est un petit jeu simple et agréable. Le hasard des dés est bien évidemment présent, mais les bons choix de cartes permettent de le pondérer.

Mais surtout ce n’est pas dérangeant, car les parties sont rapides et surtout permettent à tout le monde de prétendre à la victoire grâce à quelques jets particulièrement chanceux. C’est un jeu idéal pour jouer en famille avec les enfants, ou avec des personnes peu habituées aux jeux de société modernes.

Minivilles

Les illustrations sont particulièrement jolies, dans un style épuré et graphique très accrocheur. Nous en tout cas on adore. Elles donnent immédiatement envie de jouer.

Un petit jeu simple et agréable

Trois extensions viennent prolonger le jeu de base une fois que vous aurez fait suffisamment de parties. Marina devient vite indispensable, grâce à l’ajout de nombreux nouveaux bâtiments, dans la droite lignée du jeu de base. Green Valley en ajoute tout autant, mais est nettement plus agressif, puisqu’il permet de bloquer des bâtiments adverses. Cela modifie pas mal les sensations initiales. À vous de voir si c’est ce que vous cherchez. Enfin, 5/6 joueurs porte bien son nom puisqu’elle permet d’accueillir… deux joueurs supplémentaires. Là aussi, on perd une des caractéristiques du jeu de base, à savoir la rapidité des parties. Mais quand on aime, on ne compte pas.

Si vous préférez trucider des monstres avec vos guerriers plutôt que de bâtir une ville, jetez un oeil à Valeria Le Royaume. Les mécaniques sont très proches, mais le thème un peu moins familial. Nous on adore les deux.

Bref, si vous aimez construire quelque chose en jouant, que le hasard ne vous gêne pas et que vous accrochez à ses mignonnes illustrations, Minivilles est fait pour vous.

  • Minivilles est un jeu de Masao Suganuma
  • Illustré par Noboru Hotta
  • Édité par Moonster Games
  • Pour 2 à 4 joueurs à partir de 7 ans
  • Pour des parties d’environ 30 minutes
  • Au prix de 22,00 € chez Philibert

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux