Unsane, le prochain film du réalisateur acclamé Steven Soderbergh, a été filmé avec un iPhone. La première bande-annonce donne le ton.

«  Quiconque ira voir le film en ne sachant rien sur la production ne se rendra pas compte qu’il a été tourné avec un téléphone. Cela ne fait pas partie du concept  », clame fièrement Steven Soderbergh pour qui l’iPhone est un outil, pas un moyen de différenciation ni de communication. Le réalisateur oscarisé de Traffic, Ocean’s Eleven, Contagion ou encore Magic Mike a longtemps parlé de prendre sa retraite. Mais, en homme de défis, il s’est dit que tourner un film intégralement avec un iPhone constituerait une bonne excuse pour ne pas raccrocher la caméra (même si, dans les faits, c’est le cas). Nous voici donc avec la première bande-annonce d’Unsane, qui n’a toujours pas de date en France.

Le talent fait tout

De toute évidence, les férus d’images verront des différences. Mais toujours est-il que l’illusion fonctionne, sans doute grâce au talent de Steven Soderbergh palliant les limites de l’outil de travail (on ne connaît pas le modèle du smartphone ni le nombre d’accessoires utilisés). En tout cas, le rendu très réaliste et clinique renforce la teneur du récit. Il s’articule autour d’une femme (Claire Foy) face à un homme qui la harcèle et une réalité qui lui échappe. Avec ses cadres particuliers, pour ne pas dire claustrophobes, l’iPhone ajoute beaucoup de forme à ce thriller psychologique à mesure que l’héroïne semble sombrer.

«  Je vois le film comme l’une des expériences les plus libérées que je n’ai jamais vécues en tant que réalisateur. Petit à petit, c’est devenu si significatif que, pour moi, c’est comme un nouveau chapitre qui s’ouvre  », confie Steven Soderbergh durant le festival Sundance. Las des caméras au point de vouloir se retirer, le metteur en scène semble avoir trouvé un nouveau moyen de s’exprimer. Moins contraignant, mais tout aussi efficace et qualitatif pour ceux qui savent le manier.

Avant lui, Michel Gondry et Sean Baker s’étaient également essayés au tournage à l’aide d’un iPhone. Avec réussite, même si Gondry l’avait fait dans un cadre publicitaire.

Partager sur les réseaux sociaux