Le youtubeur publie une vidéo de 7 minutes pour informer sur la prévention des suicides, après la polémique qui lui a coûté les revenus issus de ses vidéos.

Logan Paul est de retour. Le vidéaste aux 16 millions d’abonnés et aux milliards de vues, extrêmement populaire auprès des adolescents américains, a ouvert 2018 avec une vidéo sensationnaliste, dans laquelle il se mettait en scène dans la forêt d’Aokigahara, au Japon, connue pour le nombre de suicides qui y sont commis. Il y filmait notamment le corps de quelqu’un qui avait apparemment mis fin à ses jours. Le tollé avait été été quasi-immédiat, et il avait finalement retiré la vidéo et présenté ses excuses sur Twitter.

Moins de 48 heures plus tard, il publiait une vidéo intitulée « So Sorry », dans la plus pure tradition youtubesque. Trois semaines plus tard, il publie une nouvelle vidéo, un petit film de sept minutes réalisé avec soin, qui débute par ces mots : «  Huit cent mille personnes se suicident chaque année dans le monde, soit une personne toutes les quarante secondes.  »

Il semblerait que le vidéaste de 22 ans a passé ces trois semaines loin de YouTube, le temps d’un voyage à la rencontre des responsables d’associations de prévention, et de survivants à des tentatives de suicide. Il explique, l’air grave, avoir rencontré « des personnes incroyables [afin de] mieux comprendre le sujet ». Il y rappelle notamment, d’après les conseils du Dr John Draper, le directeur du réseau national de prévention du suicide, les choses à faire lorsque l’on se trouve face à une personne aux idées suicidaires.

Des dons à la lutte contre le suicide

Il reconnaît qu’il a « fait des erreurs » et explique voir son grand nombre d’abonnés comme une « opportunité de faire une différence dans le monde ». À la fin de la vidéo, il promet de donner 1 million de dollars à plusieurs organismes de prévention du suicide.

Le ton de cette vidéo est sensiblement différent des vidéos habituelles de Logan Paul, connu pour ses vidéos légères et humoristiques. Sa vidéo d’excuse a été vue 48 millions de fois, mais cela n’a pas suffi à apaiser Google, qui a suspendu ses projets de films et de séries avec le vidéaste, et a fait en sorte de baisser ses revenus publicitaires. Sa popularité est toujours très grande : depuis début janvier, il a gagné environ un million d’abonnés.

Il est fréquent de voir des vidéastes présenter leurs excuses contrites dans des vidéos face caméra. Une vidéo aussi soignée techniquement, et explorant différents aspects d’un sujet de société, est plus inattendue. Reste à voir si ce nouvel engagement lui permettra de se racheter.

Article publié initialement le 25 janvier 2018

Partager sur les réseaux sociaux