En juin, cela fera 80 ans que la publication des aventures de l'Homme d'acier a commencé. Pour le 1000e numéro d'Action Comics, son éditeur américain DC Comics ressort une histoire jamais publiée, écrite par les créateurs du premier super-héros. Et fait revenir son iconique slip rouge.

Il y a bientôt 80 ans, en juin 1938, les lecteurs de comic books américains découvraient le premier numéro du mensuel Action Comics. Sur la couverture, un homme portant une cape rouge, une combinaison bleue ornée d’un insigne en forme de S et un slip rouge soulevait une voiture à bout de bras. L’Amérique faisait connaissance avec Superman, et le Kryptonien à la force surhumaine allait ouvrir la voie à des centaines d’autres héros et héroïnes de la Terre et d’ailleurs.

DC Comics

 

 

 

À l’origine, les aventures de Superman, écrites par Jerry Siegel et Joe Shuster, ne devaient être qu’une série parmi les autres publiées dans Action Comics. Mais devant le succès de l’Homme d’acier, le comic anthologique est devenu un mensuel entièrement dédié aux aventures de Superman. 80 ans après, les lecteurs et lectrices peuvent encore suivre les aventures du Kryptonien dans Action Comics, qui est l’un des plus anciens comic books américains, et surtout celui à la numérotation la plus élevée.

Les planches étaient chez un auteur de comics

En effet, DC Comics publiera en avril, juste à temps pour les 80 ans, le 1 000e numéro d’Actions Comics. Et l’éditeur a prévu une surprise pour fêter cet anniversaire.

Ainsi, un album cartonné intitulé Action Comics #1000 : 80 Years of Superman sera publié le 19 avril. Il contiendra des épisodes essentiels de la carrière du héros, comme l’arrivée de sa cousine Supergirl sur Terre, ou la création de sa Forteresse de Solitude… Et surtout, une histoire de 12 pages, jamais publiée auparavant, et écrite et dessinée par les deux créateurs de l’Homme d’acier, Jerry Siegel et Joe Shuster.

Intitulé « Too Many Heros » (« Trop de héros »), cet épisode a une « histoire fascinante », a raconté l’éditeur Paul Levitz dans un communiqué. « Lorsque DC organisait des visites régulières de ses bureaux à New York, il était fréquent que des fans récupèrent en souvenir des planches originales, qui auraient sinon été jetées. Lors d’une de ces visites, le jeune Marv Wolfman a trouvé l’une de ces histoires et l’a gardée, toutes ces années. »

Marv Wolfman est par la suite devenu l’un des auteurs les plus prolifiques de DC Comics. Il a ainsi relancé la série des Teen Titans, une bande de héros adolescents, a créé de nombreux personnages, et a écrit avec George Pérez la minisérie Crisis of Infinite Earths. Publiée de 1985 à 1986, elle a eu une influence majeure sur l’histoire éditoriale de DC Comics.

Un hommage par la fille de Jerry Siegel

Image de Superman se tenant devant l'immeuble du Daily Planet.
DC Comics

Outre l’histoire inédite et les épisodes marquants, l’album anniversaire de Superman contiendra aussi divers essais et articles, et en particulier un hommage à Actions Comics écrit par Laura Siegel Larson, la fille de Jerry Siegel. Cette intervention est intéressante quand on sait que celle-ci, et les héritiers de Joe Shuster, ont passé des années en procès avec DC Comics et Warner Bros., pour tenter de récupérer les droits que les deux créateurs avaient vendus à Detective Comics (désormais propriété de Time Warner), en 1938, pour 130 dollars. Les héritiers ont définitivement perdu le procès en 2014.

La publication de cet album spécial n’empêchera pas la parution du périodique Action Comics n° 1 000, qui contiendra plusieurs histoires écrites et dessinées par des vétérans de Superman, mais aussi par des nouveaux venus chez DC. La couverture, dessinée par Jim Lee — le coéditeur actuel de DC Comics —, a déjà fait beaucoup parler d’elle : celle-ci représente Superman, avec certains de ses éléments les plus iconiques… en particulier son slip rouge, qui avait disparu du costume en 2011.

« Action Comics #1000 représente un moment charnière dans l’histoire, non seulement des comics, mais aussi du divertissement, de la littérature et de la pop culture, a déclaré Jim Lee dans un communiqué. Il n’y a pas de meilleur moyen de célébrer la longue popularité de Superman qu’en lui donnant une apparence qui réunit de nouvelles touches avec quelques-uns des éléments les plus iconiques de son design classique. » Son co-éditeur, Dan DiDio, a lui affirmé : « Sans [Action Comics], et l’imagination fertile et la créativité sans bornes de Siegel et Shuster, la place du superhéros dans la littérature aurait pu être complètement différente, voire inexistante. »

Partager sur les réseaux sociaux