Fondateur du studio id Software, John Carmack l'a quitté l'année dernière pour prendre le poste de directeur technique chez Oculus VR. Dans un entretien accordé cette semaine, le programmeur a explique que c'est le désintérêt d'id Software pour la réalité virtuelle qui l'a poussé à aller voir ailleurs.

Dans l'industrie vidéoludique, John Carmack est une figure. Distingué en 2001 par l'AIAS Hall of Fame, l'Américain est connu pour être le fondateur d'id Software, un studio de développement de jeux vidéo devenu célèbre pour avoir donné naissance à quelques-unes des licences les plus appréciées des joueurs, comme Wolfenstein, Doom ou encore Quake, et racheté en 2009 par ZeniMax.

Cependant, John Carmack a quitté id Software en novembre 2013 pour prendre le poste de directeur technique (CTO) chez Oculus VR. À l'époque, les raisons ayant conduit le programmeur à voir ailleurs n'étaient pas claires. Mais dans un entretien accordé à USA Today, l'intéressé a finalement expliqué pourquoi il est parti : à cause du manque d'ambition d'id Software (et de ZeniMax) dans la réalité virtuelle.

"Lorsqu'il est devenu évident que je n'allais pas pas avoir la possibilité de faire le moindre travail sur la réalité virtuelle chez id Software, j'ai décidé de ne pas renouveler mon contrat", a-t-il expliqué. Ce qui n'est d'ailleurs pas très surprenant, puisque John Carmack s'était illustré en 2012 en soutenant la campagne Kickstarter visant à trouver des fonds pour le projet Oculus Rift, un périphérique informatique de réalité virtuelle.

( photo : CC BY-SA Sergey Galyonkin )

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !