Alors que la Wii U, la Xbox One et la PlayStation 4 sont en train de succéder à la Wii, à la PlayStation 3 et à la Xbox 360, Electronic Arts a indiqué qu'il souhaitait voir la prochaine génération des consoles émerger plus rapidement.

Comme prévu, la PlayStation 4 est commercialisée en France depuis ce matin. La dernière console de salon conçue par Sony rejoint ainsi la Xbox One, lancée la semaine dernière en Europe, et la Wii U, qui est disponible depuis septembre 2012. Ces trois machines forment la huitième génération des consoles de jeu vidéo et succèdent à la PlayStation 3, à la Xbox 360 et à la Wii.

Nul ne sait aujourd'hui quelle sera la carrière de ces trois produits. Cela étant, rien n'interdit de se prêter au jeu des prédictions en essayant de se projeter dans l'avenir. Ainsi, il semble assez improbable de voir Nintendo réitérer avec la Wii U son exploit obtenu lors de la génération précédente, avec la Wii qui a fini en tête avec plus de 100 millions d'unités vendues. En effet, la Wii U connaît quelques difficultés.

Dans le milieu de l'industrie vidéoludique, cet exercice a aussi été pratiqué par Electronic Arts, mais sur un autre sujet. Interrogé par le site MCV, cité par Jump to Gamer, un cadre du studio américain pense que la durée de vie de la génération qui arrive (PS4, Xbox One et Wii U) sera plus courte que celle qui s'en va. Il faut dire que la Xbox 360, la Wii et la PS3 ont été lancées entre 2005 et 2006, il y a 7 à 8 ans de cela.

La prochaine génération (la neuvième, donc) devrait donc, à ses yeux, arriver d'ici cinq à six ans, soit vers 2018 – 2019. À titre de comparaison, il s'est écoulé entre quatre et six ans entre la sixième génération (GameCube, PlayStation 2, Xbox), lancée au début des années 2000, et l'actuelle, qui est apparue en 2005 et 2006.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !