YouTube marche dans les pas de la télévision. Après avoir réorganisé son contenu et lancé des chaînes thématiques gratuites, le site américain travaille au lancement de chaînes payantes. Celles-ci pourraient arriver très prochainement, sans doute au cours du deuxième trimestre 2013. Pour accéder à ses chaînes, les internautes devraient payer entre 1 et 5 dollars par mois.

Google n'a jamais caché ses ambitions dans la vidéo. Depuis le rachat de YouTube en 2005 pour 1,65 milliard de dollars, le géant américain cherche à en tirer une importante source de revenus. La firme de Mountain View y diffuse donc de la publicité et propose des contenus audiovisuels à louer, grâce à des partenariats signés avec les principaux studios de cinéma américains.

Mais le moteur de recherche veut aller plus loin encore dans la monétisation du service. D'après le site AdAge, Google compte lancer des chaînes payantes dès ce printemps. Le modèle économique reposerait alors sur un abonnement mensuel de quelques dollars. Pour accéder au contenu d'une chaîne, un internaute devra débourser entre 1 et 5 dollars par mois.

L'arrivée de chaînes payantes offrirait à Google le moyen de diversifier ses sources de revenus, pour éviter de trop dépendre de la publicité, aussi lucrative soit-elle. Mais encore faut-il que les contenus proposés soient suffisamment attractifs pour inciter les internautes de payer chaque mois quelques dollars. C'est pour cette raison que Google a pris contact avec plusieurs producteurs TV pour les convaincre de participer.

Google a déjà une certaine expérience dans le lancement de chaînes sur YouTube. L'an dernier, le groupe a accompagné l'arrivée de treize chaînes thématiques gratuites françaises, alimentées par des programmes conçus par des sociétés de production ou des sites web. L'entreprise américaine avait d'ailleurs réorganisé YouTube dans ce but, afin de préparer l'arrivée des chaînes de télévision.

L'évolution de YouTube est suivie non sans une certaine appréhension par les chaînes de télévision. Avec la télévision connectée, la plateforme de vidéos apparaît en effet comme un concurrent très sérieux pour les réseaux câblés, qui eux aussi demandent un forfait mensuel pour accéder à leurs contenus. Et rien n'indique que les téléspectateurs vont forcément privilégier leur ancien abonnement.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !