Le Petit Journal de Canal + change de présentateur et de formule à la rentrée. Sur Facebook, l’annonce ne ravit pas les fans : la perte d’abonnés devient un cas d’école.

Le community manager de Canal + doit avoir des sueurs froides. Imaginez plutôt : votre mission est d’augmenter le nombre de personnes abonnées à la page Facebook de votre entreprise. Vous avez passé l’été à peaufiner un petit plan de comm bien léché pour la rentrée, vous avez pris quelques jours à Saint-Tropez pour décompresser et vous revenez dans vos bureaux parisiens bronzé et tout sourire. Fier de retrouver vos notes sur le reach potentiel de vos posts et vos objectifs savamment chiffrés, vous enclenchez le plan Rentrée du Petit Journal Sans Yann Barthès Promis Ce Sera Bien Quand Même.

Vous changez donc la photo de profil de votre page pour afficher un Cyrille Eldin tout sourire, pour montrer à vos fans le visage de celui qui prendra les commandes à la rentrée.

Capture d’écran 2016-08-26 à 09.50.21

Et là, le drame se produit. L’inimaginable. L’impensable. Au lieu de susciter un intérêt renouvelé pour l’émission qui a pris un coup de Bolloré comme le reste de la programmation et de l’esprit Canal, vous rappelez aux millions de fans du Petit Journal que la formule change. Eh oui, pendant les vacances, tout le monde avait oublié qu’en juin dernier, Le Petit Journal historique faisait sa dernière.

Vous êtes coincé. Vous voudriez remplacer la photo par celle d’un souriant Yann Barthès, effacer la publication ou encore, remonter quelques minutes dans le temps, à cette époque où tout le monde vous avait oublié. Vous savez bien que c’est impossible et que les spectateurs de Canal découvriront quoi qu’il arrive le nouveau Petit Journal à la rentrée. Alors vous encaissez, en silence. Vous continuez même à suivre les étapes de votre plan de communication si bien rodé, l’air de rien, alors que les commentaires moqueurs s’enchaînent. Sur votre première publication, votre meilleur détracteur, un monsieur tout le monde du nom de Liam Debruel a totalisé presque autant de likes que vous.

Capture d’écran 2016-08-26 à 10.00.03

Un jour après, vous ne pouvez même pas vous rassurer avec des chiffres. Alors oui, votre page a encore plus de 2 millions d’abonnés, ce qui est énorme. Mais vous perdez 3 à 10 abonnés par seconde. C’est tellement impressionnant que le grand méchant web en fait des vidéos.

Alors oui, on vous l’a dit et répété : un bad buzz est un buzz quand même. La première du Petit Journal nouvelle édition fera sûrement un record d’audience, parce que les spectateurs qui vous lynchent sur les réseaux sociaux voudront voir, par curiosité, ce que ça vaut. Si vous perdez 5 abonnés par seconde, il vous reste encore à peu près 6 jours pour que votre page tombe à zéro. Le rythme des désabonnements va sûrement ralentir dans les heures qui viennent, ce qui laissera largement à Canal le temps de diffuser le premier épisode.

C’est clair pour vous, Eldin n’a pas intérêt à se planter. Et s’il rate le coche, peut-être entrerez-vous dans l’histoire quand votre rentrée 2016 sera étudiée dans les écoles de communication. Après tout, ce n’est pas votre faute.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !