Un speedrunner est parvenu à terminer le premier niveau de Doom 2 en 4 secondes. Le précédent record, 5 secondes, datait de 1998.

Les records sont faits pour être battus, mais certains paraissent tout de même bien gravés dans le marbre. En 1998, quand un dénommé Thomas Pilger a terminé le premier niveau de Doom 2 en cinq secondes, personne n’a cru qu’il serait surpassé. Finalement, 26 ans après, quelqu’un est parvenu à descendre à 4 secondes, au terme d’un exploit retentissant, a repéré Kotaku dans un article publié le 17 avril.

4shockblast a partagé sa prouesse dans une vidéo YouTube, le 6 avril. Il a mis très exactement 4,97 secondes pour achever le niveau introductif de Doom 2 (qui est court, même pour le commun des mortels). 4,97, c’est très proche des cinq secondes, mais c’est le premier chiffre qui compte et, en réalité, le temps de Thomas Pilger était de 5,97 secondes. 4shockblast a donc gagné une seconde pleine en 26 ans, ce qui est inouï.

4 secondes pour terminer le niveau 1 de Doom 2

Le niveau 1 de Doom 2 est ultra-court. N’importe qui peut le finir en moins d’une minute. Il se compose juste d’un couloir avec quelques virages, peuplé d’ennemis. Naturellement, les speedrunners qui cherchent à aller le plus vite possible ne prennent pas le temps de tuer les monstres qui se mettent en travers de leur chemin.

Cette durée riquiqui est déjà une bonne base pour obtenir des temps invraisemblablement courts. Mais, cela sous-entend aussi qu’il y a très, très peu de place pour l’optimisation. Comment gagner quelques millisecondes sur une tentative qui se compte en une poignée de secondes ? C’était le défi de 4shockblast et ce qui explique pourquoi personne n’y était parvenu en près de 30 ans.

Un record battu dans Doom 2 // Source : Capture YouTube
Un record battu dans Doom 2. // Source : Capture YouTube

« Je ne sais pas quelle folie m’a amené à me pencher sur ce record l’année dernière… », confie 4shockblast dans un texte attaché à sa vidéo, dans laquelle il explique que le temps du speedrunner Dastan (5,14) l’a motivé. Il détaille surtout la somme des techniques précises qu’il a utilisées pour gratter du temps tout au long du parcours. Il faut par exemple attirer les ennemis pour se servir du « thingrun », qui permet de gagner en vitesse si on les effleure en longeant le mur. Pour ce faire, il est nécessaire de tirer au bon moment, ni trop tôt ni trop tard. C’est une astuce parmi tant d’autres, et il faut les associer et en user à bon escient, dans un timing hyper précis, pour atteindre les fameuses 4 secondes.

Le record de 4shockblast, qui a eu besoin de milliers et de milliers d’essais pour réussir, arrive à point nommé : le 5 mai 2024, Doom 2 fêtera ses trente ans. Et, maintenant, on se demande si quelqu’un sera suffisamment motivé pour descendre à 3 secondes. A priori, ce sera impossible. Mais c’était aussi ce que l’on se disait pour les 4 secondes.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !