Mis à l'écart de la direction de Mega, privé de ses parts au sein de l'entreprise, Kim Dotcom invite les utilisateurs à abandonner le service, qui ne serait plus sûr. Par ailleurs, l'homme d'affaires annonce la création prochaine d'un rival de Mega, en open source cette fois.

Si vous utilisez Mega pour héberger des documents personnels, vous devriez songer dès à présent à retirer vos données et opter pour un autre service. Et c'est Kim Dotcom lui-même qui le dit. Pour le fondateur du service de stockage à distance (né en réaction à la disparition spectaculaire de MegaUpload début 2012), il est désormais risqué de faire confiance à Mega.

"Je ne fais plus confiance à Mega. Je ne pense pas non plus que vos données soient en sécurité sur Mega" peut-on lire dans une session de questions / réponses survenue sur Slashdot entre Kim Dotcom et plusieurs internautes. Et l'homme d'affaires de mettre en garde : "Je ne suis plus impliqué dans Mega. Ni dans sa gestion ni au niveau de l'actionnariat".

Dans sa réponse, il révèle que Mega a fait l'objet d'une prise de contrôle hostile par un investisseur chinois qui est lui-même poursuivi par les autorités de son pays pour fraude. Selon Kim Dotcom, il s'est servi d'hommes de paille pour accumuler toujours plus d'actions de Mega. À cette situation déjà délicate s'ajoute l'intervention du gouvernement néo-zélandais qui a saisi les parts accumulés par cet investisseur.

Cela "signifie que le gouvernement néo-zélandais est aux manettes", écrit Kim Dotcom.

Mais l'intéressé est combatif. Malgré la disparition de MegaUpload et sa neutralisation dans les affaires de Mega, il compte bien revenir dans le business du stockage en ligne. "Ma clause de non-concurrence cesse à la fin de l'année", explique-t-il. À ce moment-là, il remontera en selle pour mettre en place un nouveau service dont la philosophie sera l'ouverture.

"Je vais créer un rival de Mega qui sera complètement open source et à but non lucratif, à l'image du modèle suivi par Wikipédia. Je veux donner à chacun un espace de stockage dans le cloud qui soit gratuit, illimité et chiffré avec le soutien des dons de la communauté" annonce-t-il. Reste à savoir si ce nouveau pari marchera, alors que Kim Dotcom a déjà d'autres projets ambitieux sur le feu.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !