Dans le cadre de son système de crédit social, la Chine risque d'empêcher certains citoyens de prendre des billets de train ou d'avion. Les personnes au plus faible « crédit social » sont concernées.

À partir du mois de mai 2018, certains citoyens chinois risquent de ne plus pouvoir acheter des billets d’avion ou de train. La Commission Nationale du Développement et de la Réforme vient de faire connaître cette décision, qui concerne les personnes possédant un faible « crédit social ».

Le Système de crédit social fait partie des projets du gouvernement chinois, dont l’objectif est de mettre en place un outil permettant d’estimer la réputation des citoyens.

CC CEphoto, Uwe Aranas

Une note de « crédit social »

Déjà évoqué en 2015, ce système consiste à attribuer une note de « crédit social » aux individus, en fonction des données détenues par le gouvernement sur leur statut économique et social.

La Chine travaille actuellement à la mise en place d’une version complète de ce système de crédit social, à l’horizon 2020. En 2017, le gouvernement chinois avait par exemple cherché à limiter les déplacements de personnes fortement endettées.

La nouvelle règle concernant l’achat de billets de train et d’avion devrait entrer en vigueur le 1er mai prochain.

Partager sur les réseaux sociaux