Le Japon accueillera les Jeux olympiques en 2020. À cette occasion, le pays entend bien faire la démonstration de son savoir-faire technologique, notamment en proposant de la 5G aux visiteurs. Les opérateurs y travaillent déjà.

Dans trois ans, le Japon accueillera les Jeux olympiques d’été. Ce sera alors la seconde fois que la capitale nipponne accueille une olympiade, après celle organisée en 1964. Et comme tous les pays qui sont amenés à organiser une telle compétition sportive, le Japon entend bien profiter de l’évènement pour rayonner à l’international, notamment en faisant la démonstration de son savoir-faire technologique.

La 5G fait partie des dossiers sur lesquels Tokyo entend briller en 2020.

Des tests sont d’ailleurs en cours : l’an dernier, l’opérateur NTT DoCoMo avait expérimenté avec Nokia la diffusion en direct d’une vidéo 8K en 5G. « Une vidéo 8K de 48 Gbit/s — un débit quatre fois plus grand que la vidéo 4K et 32 fois plus important que de la Full HD — a été compressée par un encodeur en des signaux allant de 145 Mbit/s à 85 Mbit/s et transmise avec succès sans délai », était-il alors expliqué.

CC tokyoform

Alors que l’échéance se rapproche petit à petit, les opérateurs nippons poursuivent leurs tests afin d’être prêts pour le jour J. Selon l’agence de presse Jiji, NTT DoCoMo, KDDI et SoftBank Group, qui sont les trois principales entreprises de téléphonie mobile au Japon, ont procédé à de nouvelles démonstrations ou sont sur le point de le faire.

Des tests menés par les trois principaux opérateurs japonais

Ainsi, KDDI a utilisé la 5G pour projeter des contenus en réalité virtuelle dans des voitures en mouvement, tandis que NTT DoCoMo a diffusé un flux en 4K depuis une plateforme d’observation de la Tokyo Skytree jusqu’à un écran situé au premier étage de la tour de radiodiffusion. Quant à SoftBank, il s’agit de tester la 5G dans un contexte de conduite autonome.

Par rapport à la 4G, la 5G offrira des capacités de téléchargement bien supérieures (on parle par exemple de télécharger un film de 800 Mo en une seconde). La 5G est d’ailleurs si prometteuse qu’elle pourrait bien ouvrir de nouvelles perspectives dans divers secteurs, comme l’e-santé, les maisons connectées, la circulation automobile ou les réseaux d’énergie intelligents.

À lire sur Numerama : 5G  : tout savoir sur le réseau mobile du futur

Partager sur les réseaux sociaux