La ville de Milton Keynes au Royaume-Uni a décidé d'opter pour la circulation alternée à l'aide de l'intelligence artificielle. D'ici 2018, elle souhaite doter tous ses feux de circulation de cette technologie, adaptée au trafic en temps réel.

Et si l’intelligence artificielle pouvait endiguer le problème des files d’attente interminables à l’heure de pointe sur la route ? Une ville britannique a décidé de tenter l’expérience, et prévoie d’équiper ses feux de circulation d’une IA pour réguler le trafic.

Située en Angleterre, dans le comté du Buckinghamshire, la ville de Milton Keynes fait figure d’avant-gardiste à de multiples égards. Parfois surnommée la capitale énergétique du Royaume-Uni, Milton Keynes est réputée pour son architecture innovante. La ville devient à présent pionnière en matière d’installation et d’utilisation de feux « intelligents », pour lesquels elle a dépensé 3 millions de livres sterling.

Des feux capables de réguler le trafic

Les feux peuvent détecter si la circulation est dense, et la réguler en modifiant leur fonctionnement. Vivacity Labs, la société londonienne à l’origine de cette technologie, a noté les limites du fonctionnement actuel des feux de circulation.

La surveillance du trafic est toujours faite manuellement

« L’intelligence actuelle en matière de gestion des routes urbaines est très limitée. Les feux de signalisation sont séquencés, mais réagissent rarement aux niveaux de trafic qui les entourent. La surveillance du trafic est toujours faite manuellement », constate Yang Lu, directeur de la technologie de Vivacity Labs.

CC Tom Walker

D’ici septembre 2018, l’entreprise équipera les actuels feux de la ville de 2 500 caméras alimentées par une intelligence artificielle. Les capteurs couvriront une zone de 50 milles carrés — soit plus de 120 kilomètres carrés. Ils seront positionnés sur toutes les intersections principales et les lieux de stationnement.

Connecter les feux aux voitures autonomes

L’IA devrait également être capable d’accorder la priorité aux véhicules tels que les ambulances, les autobus, et même les vélos, pour éviter la formation de goulots d’étranglement. Vivacity Labs souhaite également rendre les routes plus sûres pour les piétons, en alertant les véhicules de leur présence. À terme, la société ambitionne d’établir une communication directe entre cet outil et les voitures autonomes.

Priorité aux ambulances et aux autobus

Si les moyens sont différents, la finalité est sensiblement la même que celle de Boring Construction, un projet porté par Elon Musk en personne. L’entrepreneur ambitionne en effet de créer des tunnels ultra-rapides pour en finir avec les embouteillages. Pour l’instant, l’idée existe surtout dans la tête de son créateur, qui devra relever une série d’obstacles techniques pour concrétiser son ambitieux concept.

Les habitants de Milton Keynes attendront encore peut-être un peu au feu rouge, le temps que l’IA leur accorde la priorité, mais le projet semble au moins plus réalisable à court terme.

Partager sur les réseaux sociaux