Microsoft annonce que la prochaine version de son navigateur web, Edge, bloquera par défaut l'exécution de Flash sur la quasi-totalité des sites.

Vous utilisez Edge comme navigateur pour vous balader sur le web ? Sachez qu’avec la prochaine version du logiciel, prévue pour le début de l’année prochaine, Microsoft commencera à bloquer par défaut l’exécution de Flash afin de privilégier les contenus en HTML5, lorsque ce sera possible.

Lorsque vous afficherez une page incluant du Flash, vous verrez bientôt un message vous demandant si vous souhaitez charger le plugin adéquat. Si une alternative en HTML5 est proposée par le site, ce sera elle qui sera privilégiée. Cette mesure concernera la quasi totalité des sites, avec quelques exceptions.

Adobe-Flash-Player-21.00.197-1

Les sites les plus populaires bénéficieront d’un régime parce qu’ils connaissent un trafic très important. Microsoft n’a pas encore dit quels domaines seront épargnés, mais on devine que des plateformes comme YouTube, Facebook, Twitch, Amazon ou encore Yahoo auront droit à un délai supplémentaire.

Bascule générale

La transition de Flash vers HTML5 est désormais devenue un mouvement global chez les principaux navigateurs web. Outre Microsoft avec Edge, les trois autres principaux éditeurs, à savoir Google (pour Chrome), Mozilla (pour Firefox) et Apple (pour Safari) ont tous fixé des calendriers pour basculer d’une technologie à l’autre.

C’est évidemment une très bonne nouvelle car le HTML5, outre le fait d’être un standard du web, est un format ouvert qui offre une alternative crédible au Flash. Le produit d’Adobe, s’il a effectivement été très populaire sur le web, est toutefois conspué pour ses lourdeurs et ses failles de sécurité.

Partager sur les réseaux sociaux