Sans utiliser la moindre carte de crédit, deux hommes ont volé 1,7 millions d'euros à la First Commercial Bank de Taïwan.

Les « casses du siècles » deviennent de plus en plus cocasses et subtiles à l’ère du tout numérique. Chaque mois ou presque, on peut trouver un exemple de vol de banque, qui mêle développement logiciel et matériel. Cette fois le crime n’implique pas le vol ou la copie de cartes de crédit : à Taïwan, deux pirates ont réussi à retirer l’argent de 30 distributeurs sans se faire prendre. La somme volée s’élève à 70 millions de dollars taïwanais.

Leur méthode était particulièrement rodée. En moins de 10 minutes, les voleurs ont exécuté un programme dans le système du distributeur de billet qui, bien gentiment, a offert ses devises sans demander de compte. Le logiciel a ensuite pris soin d’effacer toute trace du larcin. Et les voleurs sont repartis, à 30 reprises, avec le gros lot. Les enquêteurs ne savent toujours pas comment les pirates ont fait pour déployer leur code aussi rapidement sur les distributeurs, ni quel moyen a été utilisé pour se connecter aux machines — un smartphone est évoqué.

Les voleurs sont repartis, à 30 reprises, avec le gros lot

Les deux hommes seraient des étrangers : l’un d’eux a été identifié comme étant un citoyen russe qui s’est enfui de l’île dimanche et est recherché par Interpol. L’identité et la nationalité de l’autre homme ne sont pas connues. En attendant les experts de la compagnie allemande qui fournit les distributeurs à la banque taïwanaise qui a été prise pour cible, la décision de bloquer tous les distributeurs du même fournisseur a été prise par les autorités. 400 distributeurs de billet ont donc été rendus inactifs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés