Avec une levée de fonds de 3 millions de dollars, la startup SkySafe prétend être capable de neutraliser n'importe quel drone en vol.

Est-ce une réalité, ou un vaporware ? Alors que les incidents à répétition signalés entre des avions et des drones mettent en exergue l’éventuelle nécessité de renforcer la législation pour obliger à mieux tracer les vols des drones jusqu’à leur propriétaire, une jeune startup américaine spécialisée dans la neutralisation des drones annonce avoir réussi à lever 3 millions de dollars auprès du fonds Andreessen Horowitz, qui a déjà investi dans des succès comme Airbnb, BuzzFeed, Facebook, FourSquare, Groupon ou Lyft.

Créée par un ancien du MIT, Grant Jordan, qui a travaillé pendant quatre ans pour l’US Air Force, SkySafe prétend détenir une technologie qui lui permet de prendre le contrôle de n’importe quel drone à distance, pour faire respecter la loi dans des secteurs où les vols sont interdits.

disable-drone

L’entreprise assure être capable d’identifier les drones en vol, de distinguer ceux qui sont autorisés et ceux qui ne le sont pas, de découvrir la localisation du pilote (ce qui n’est a priori possible que par triangulation du signal de contrôle), et de prendre le contrôle de l’engin en vol, pour le poser en douceur.

Mais pour le moment sa seule vidéo de démonstration montre un drone DJI Phantom 2 ou 3, qui s’écrase comme une mouette déplumée lorsque le « pirate » demande à le désactiver. Ce dernier le fait à l’aide d’une application mobile et d’un boîtier posé à proximité, de la taille d’une grosse console de jeux vidéo. Le boîtier sert très probablement à brouiller le signal. À aucun moment on ne voit SkySafe prend effectivement le contrôle d’un engin en vol.

Pöur le moment, la vidéo montre surtout que les fabricants de drones ont besoin de renforcer leur sécurité, pour chiffrer les communications et utiliser des procédures de secours qui évitent un piratage à distance, avec des conséquences potentiellement catastrophiques. À cet égard, la réponse de DJI est peu satisfaisante.

Interrogée par The Verge, l’entreprise prévient simplement qu’une entreprise qui se livrerait à de telles interférences électromagnétiques pour faire chuter un drone ou en prendre le contrôle serait en violation de la loi.

La vidéo de SkySafe rappelle étonnement l’accident de drone auquel le skieur Marcel Hirshcer a échappé de justesse l’an dernier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés