C'est un adolescent anglais qui a remporté le premier prix de la première itération du World Drone Prix, une gigantesque course de drones qui avait lieu à Dubaï.

La course de drones est encore un sport de niche, mais des événements comme le World Drone Prix qui a lieu à Dubaï entendent bien le démocratiser. 150 équipes du monde entier ont inauguré ce nouveau championnat dans un circuit digne du célèbre jeu de courses futuristes wipEout, monté au sein de la ville la plus peuplée des Émirats arabes unis.

C’est le jeune britannique Luke Bannister qui, du haut de ses quinze ans, a remporté la part du lion : 250 000 $ sur une cagnotte d’un million de dollars. L’adolescent du Somerset a visiblement le drone dans le sang, puisqu’il gagne cette compétition seulement deux ans après avoir fait voler son premier appareil. Quant à la seconde place, elle a été décrochée par l’équipe locale Dronetek.

Les équipes devaient effectuer 12 tours sur le circuit de 591 mètres. Il est possible de regarder la performance de l’equipe anglaise Tornado X-Blades Banni UK à travers le flux vidéo enregistré par la caméra frontale du drone de Luke :

Si on supporte le tournis que pourront donner ces retransmissions, il y a une certaine beauté à regarder le ballet frénétique de ces quadricoptères sur la piste illuminée et en mouvement. Force est de constater que les courses de drones demandent une grande maîtrise technique et de l’endurance. Comme sur un circuit de Formule 1, les pilotes se retrouvent parfois en hors-piste où doivent faire un arrêt au stand — on imagine pour changer les batteries de leurs aéronefs.

Plus de 2 000 personnes se sont déplacées pour assister à la compétition ; toutefois, dans l’état actuel, le public ne profite pas d’une immersion comparable à celle des pilotes, qui contrôlent leurs drones à la première personne grâce à un casque de réalité virtuelle.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos