Elon Musk, le fondateur de Space X et de Tesla Motors, nous vend du rêve avec l'Hyperloop, son train du futur capable de vitesses vertigineuses. Mais la piste d'essai actuellement en cours de construction en Californie par Space X a pris un peu de retard.

Quand Elon Musk a dévoilé l’Hyperloop, l’homme derrière Tesla Motors avait décidé de libérer son invention pour laisser d’autres acteurs du marché travailler sur la technologie. Et beaucoup de personnes se sont prises au jeu.

À l’heure actuelle, trois groupes sont dans la course pour la construction des premières pistes d’essai de cette technologie de train révolutionnaire, qui veut atteindre une vitesse supérieure à 1 000 km/h. Les deux premiers sont Hyperloop Transportation Technologies (HTT) et Hyperloop Technologies.

La dernier n’est autre que Space X, l’entreprise d’astronautique de l’inventeur le plus médiatique de notre époque. Une compétition a été organisée pour accélérer la production des premiers prototypes de véhicules (des pods dans le jargon) qui circuleront dans les tubes.

Les équipes du MIT ont remporté la compétition et présenteront, avec d’autres finalistes, leur prototype sur une piste de 1,6 km de long, en cours de construction à Hawthorne en Californie par Space X.

Hyperloop MIT
Le prototype des équipes du MIT.

Prévue à l’origine en juin, la prochaine étape dans la compétition qui opposera les prototypes sur la piste d’essai est reportée au plus tôt à août. En cause, d’après un e-mail obtenu par Tech Insider, des retards dans la construction de la piste.

« La meilleure estimation pour le Weekend de Competition est début août, voire mi-août » a indiqué Space X aux étudiants, qui seront prévenus au moins six semaines avant le test final pour préparer leur voyage.

Consultez notre guide pour en apprendre davantage sur les transports de demain.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés