Startup française qui a été incubée par Microsoft Venture, Youmiam a réussi à s'imposer comme le réseau social de la recette, à la croisée d'Instagram, Pinterest, Tinder et des tutos sur YouTube.

L’histoire d’un miam

À l’origine de cette startup française, on trouve trois jeunes diplômés français, ayant baigné toute leur jeunesse un monde rempli de réseau sociaux et d’images. Ils se rendent bien vite compte que l’intérêt du web pour la cuisine n’est ni éphémère, ni complètement abouti et décident d’y apporter leur pierre.

A l’instar des grands comme Instagram et Pinterest, la cuisine et le porn food n’a pas encore trouvé son réseau social. Et ainsi est né Youmiam, mi-Instagram, mi-Marmiton, résolument pensé pour une génération qui n’a plus envie de se perdre dans des milliers de recettes différentes et préfère avoir tout sous le pouce posé sur le smartphone.

Tinder de la recette

En créant une plateforme à la fois visuelle et ergonomique, Youmiam a mis en avant l’importance donnée aux photos des plats dans la communauté. Ce sont elles qui permettent de rendre le contenu viral. Côté créateurs, écrire une recette se fait en un temps record et se partage instantanément. En trouver une est encore plus facile avec l’intégration d’un système de hashtags et, plus récemment, une sorte de Tinder de la recette.

Ainsi, après avoir entré différents critères, vous allez être guidé vers la recette qui correspond à la fois à vos envies et à ce dont vous disposez dans votre cuisine.

Avec un début discret à l’intérieur de l’accélérateur parisien de Microsoft Ventures, la première levée de fonds de la startup lui a permis de récolter 300 000 € pour son expansion. Entièrement gratuite pour l’utilisateur, elle se rémunère aujourd’hui avec des partenariats avec les marques de l’agro-alimentaire qui peuvent suggérer des recettes à faire avec leurs produits.

Elle est disponible sur Android et iOS.

Partager sur les réseaux sociaux