Plus d'une vingtaine de drones ont été utilisés pour créer l'illusion d'un feu d'artifice numérique devant le majestueux Mont Fuji.

Nous sommes plus habitués à voir des drones devenir de terrible machines de combat, ou des ambulanciers et pourtant, nos amis autonomes peuvent aussi se transformer en danseurs aériens et dresser dans le ciel un spectacle orchestré à distance.

Spectaculaire publicité

Et c’est la démonstration du projet Sky Magic de la société japonaise Micro Ad qui s’est armée pour l’occasion de 20 drones illuminés par 16 500 LEDs. Singularité de la démarche, Micro Ad n’est pas une société spécialisée dans les feux d’artifices mais dans la publicité en ligne qui voit en son spectacle de drones un outil publicitaire futuriste. La société de Shibuya espère capitaliser sur ses performances artistiques pour intéresser de nouveaux annonceurs, qui souhaiteraient utiliser l’armée de drones artificiers à des fins promotionnelles.

Ainsi, Micro Ad explique : « Sky Magic souhaite offrir des performances de taille importante dans des festivals, ou tout autre lieu événementiel : des parcs d’attractions, des stades, des terrains de rugby…  Les drones seront capable de dessiner des logos, écrire des slogans, mais aussi des formes, des images ou simplement des mouvements dans le ciel. Pour l’entreprise, c’est le début d’un nouvel horizon pour l’industrie du divertissement.  »

about1

Le Mont Fuji sous les feux électriques

En attendant un futur où les drones dessineront des logos dans le ciel japonais, pour le moment, le projet se concentre sur des réalisations purement artistiques afin d’attirer ses possibles clients. Et offre au web ce ballet surprenant, prenant place devant le majestueux Mont Fuji.

Entre le spectacle de feux d’artifices et le lightshow classique, les drones se lancent dans une chorégraphie gracieuse, suspendus dans les airs. Synchronisée avec la musique, l’armée de drones lumineux nous laisse apercevoir l’un des futurs du feu d’artifice… sans feu.

Moins bruyant et plus élégant, on ne doute pas du succès futur des spectacles de drones, au côté des courses d’objets volants identifiés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés