Une adresse IP du ministère de l'intérieur a été bloquée pour une durée d'un an sur Wikipédia. Celle-ci était utilisée pour vandaliser l'encyclopédie.

Ce n’est pas parce que Wikipédia permet à chacun de contribuer à l’encyclopédie que cela donne le droit d’y faire n’importe quoi. Cet enseignement, le ministère de l’Intérieur ferait bien de le retenir. En effet, des administrateurs du projet encyclopédique ont dû intervenir pour bloquer une adresse IP utilisée par la Place Beauveau. Motif ? Ceux l’utilisant ont fait preuve de vandalisme et ont affiché une attitude conflictuelle.

Vandalisme, passages en force, pistage des contributions d’autrui et foutage de gueule.

C’est le Canard Enchaîné qui révèle cette histoire. Cité par Europe 1, le journal satirique indique que l’adresse 212.234.218.196 a été utilisée à plusieurs reprises pour dégrader le contenu du site. « Le 21 août, l’un d’eux a effacé une partie de la fiche de présentation de l’encyclopédie avant d’écrire ‘sale batar’ (sic) sur une autre page », écrivent nos confrères, qui signalent d’autres incidents autour des 9 et 18 décembre.

Les contributions les plus controversées de cette adresse IP, qui a été identifiée par les responsables du projet comme provenant du ministère de l’Intérieur, ont fait l’objet de révocations, tandis que des avertissements ont été mis sur la page de discussion rattachée à 212.234.218.196. Des mesures de blocage d’une durée d’une semaine dans un cas et d’un mois dans un autre ont même été décidées par les administrateurs.

Blocage adresse IP
Extrait de la page de discussion de 212.234.218.196. Cliquez pour voir l’image en grand.

Si les interventions ne sont pas rares sur Wikipédia pour recadrer certains participants, avec à la clé un éventail de sanctions possibles, qui inclut le blocage en écriture (c’est à dire, l’impossibilité pour un utilisateur d’ajouter, de modifier ou de retirer du texte), l’affaire rapportée par le Canard Enchaîné n’est pas banale : en effet, l’interdiction de contribuer sur Wikipédia a été fixée pour une durée d’un an !

C’est Jules78120 qui a prononcé la peine, le 18 décembre dernier, en fondant sa décision sur l’historique de l’IP (plusieurs blocages avaient été décidés au cours de l’année 2015) et sur l’attitude jugée conflictuelle (passages en force, pistage des contributions d’autrui et foutage de gueule en prime) de ceux l’utilisant pour modifier Wikipédia. La peine a ensuite été confirmée par un autre administrateur, Chaoborus.

Exemple de vandalisme
Un exemple de vandalisme

« Cette IP pose plus de problème qu’elle n’apporte de chose positive à Wikipédia. J’ai donc réévalué le blocage à une durée d’un an », écrit Jules78120, qui ajoute que tout n’est pas perdu pour le ministère de l’Intérieur. « Il reste possible aux personnes travaillant au ministère de l’Intérieur avec cette IP de contribuer en créant un compte ». Autrement dit, d’avancer un peu plus à visage découvert.

Preuve que les contributions de 212.234.218.196 n’ont pas du tout été appréciées, celles-ci ne sont plus visibles dans l’historique des révisions. Sur la page dédiée au service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure, un message annonce que «  vous ne pouvez pas voir cette différence car une des révisions a été supprimée ».

Révision supprimée
L’historique a été nettoyé.

Il convient de noter que l’adresse IP en question n’est pas liée à une personne en particulier à la Place Beauvau. Il s’agit d’une adresse partagée par plusieurs usagers et tous sont loin d’avoir une attitude négative. D’autres contributions réalisées par 212.234.218.196 ont été considérées comme recevables, même si certaines ne respectaient par toujours les règles en la matière (sources, références, etc).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés