Puisque l'opérateur Vodafone avait conclu un accord mondial avec Madonna pour le lancement de son prochain album Hard Candy, tout semblait prêt pour que SFR, détenu à 44 % par Vodafone, soit associé à l'opération. Mais Samsung est venu négocier en express un partenariat exclusif avec Warner Music France, qui exclue l'opérateur. Symbole d'une guerre naissante entre les opérateurs et les fabricants de terminaux mobiles...

Nous avions rapporté le mois dernier l’accord exclusif signé par Vodafone pour la sortie du prochain album de Madonna, Hard Candy, qui doit sortir dans les bacs le 28 avril. D’après les termes de l’accord, l’opérateur mobile doit notamment proposer à ses abonnés en exclusivités sept morceaux de l’album, diffusés un à un chaque jour pendant la semaine précédent la sortie officielle de l’album, sur le portail de Vodafone. Mais contre toute attente, la France est exclue de l’accord mondial. Alors que Vodafone détient 44 % de SFR, l’opérateur français ne pourra pas participer à la campagne de lancement. Samsung lui a soufflé l’exclusivité en négociant directement avec Warner Music France.

« Arrivé à la dernière minute, le coréen a fait les choses en grand. Non content d’avoir évincé SFR, Samsung s’est engagé à participer à hauteur de 2,5 millions d’euros à la campagne de publicité organisée pour la sortie de l’album de la star américaine« , explique Emmanuel Torregano sur Electron Libre. « Il va aussi prendre à sa charge le mini concert du 6 mai, dont il se murmure qu’il en coûte près de 600 000 euros ! Pour finir, Samsung prévoit de mettre sur le marché 200 000 téléphones (F-400 à 349 euros hors forfait, et 49 euros forfait inclus tous opérateurs) jusqu’à la fin de l’année. Ces appareils sont pré-chargés avec différents produits numériques : les chansons de l’album, et le clip de 4 Minutes. »

Selon le journaliste, ce sont les bonnes relations entre Warner Music et Samsung qui ont permis au coréen de décrocher le contrat au nez et à la barbe de SFR. Les deux partenaires ont travaillé ensemble avec succès pour la promotion de l’album de Christophe Maé, 100.000 téléphones pré-chargés ayant été vendus, ainsi que pour le lancement de l’album de Shy’m. Les téléphones Samsung pré-chargés avec l’album de Madonna seront disponibles à partir de début juin.

Le partenariat entre Samsung et Warner Music France est symptomatique d’une lutte que commencent à se livrer les opérateurs et les fabricants de terminaux mobiles, qui veulent tous les deux se positionner dans la vente de contenus premium. On l’a vu déjà avec Nokia qui propose à la fois de la musique et des jeux vidéo sur ses mobiles avec ses propres plateformes, ou avec Apple qui met iTunes au centre de son iPhone jusqu’au point d’en faire le passage obligé pour changer de sonnerie. Samsung et Sony Ericsson proposent eux aussi leur plateforme de musique mobile, qui entrent en concurrence directe avec les services de musique que proposent Orange, SFR ou Bouygues Télécom.

Cette concurrence pourrait profondément modifier la donne dans la distribution des mobiles, qui sont jusqu’à présent subventionnés par les opérateurs lorsqu’ils sont couplés avec des abonnements. S’ils ne parviennent pas à rentabiliser ces subventions par la vente de leurs propres services de contenus au profit de ceux des fabricants, les opérateurs pourraient menacer d’arrêter de subventionner les terminaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés