La décision de Warner d’opter pour le Blu-Ray n’a pas fini de secouer l’industrie toute entière. Dans le camp du HD DVD, nous avions évoqué les réactions de Microsoft, d’Universal et de Paramount, mais nous avions omis un allié, et de taille ! L’industrie pornographique… Le HD DVD s’était jusque là attiré ses faveurs, mais maintenant que le gagnant se dessine à l’horizon, ses supporters commencent à se compter sur les doigts de la main, et le porno n’échappe pas à la règle.

Joone, le fondateur de Digital Playground, annonçait aujourd’hui quitter la navire HD DVD. Deux raisons à cela. D’abord, que ses titres se vendaient mieux en Blu-Ray qu’en HD DVD ; mais aussi, et surtout, que Warner, de par sa décision, venait pratiquement de définir le gagnant de la bataille. Si l’industrie du porno commence à laisser tomber le HD DVD, c’est une véritable catastrophe pour Toshiba. L’histoire montre que le secteur avait joué un rôle important dans la victoire du format VHS sur le Betamax. Sony avait d’abord joué les saintes-nitouches (afin de ne pas froisser Walt Disney ?) pour finalement accepter que le porno viennent souiller ses chers Blu-Ray. Le HD DVD semble bel et bien condamné, et tout se dénoue à une vitesse incroyable depuis la décision de Warner.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés