Guy Roussal, président d’Ericsson France, déplorait à l’occasion du sommet Telecoms 2007 qui s’est tenu le 6 & 7 décembre, le manque de vision gouvernementale concernant le déploiement de la fibre optique. Il désignait alors l’objectif officiel d’arriver à 4 millions d’abonnés au très haut débit d’ici 2012 comme trop modeste et pouvant être dépassé dans les faits.

Comme s’il avait eu vent des propos de Roussal, Hervé Novelli, secrétaire d’Etat chargé des entreprises et du commerce extérieur a proposé une mesure simple pour favoriser le développement de la fibre optique : obliger tous les nouveaux immeubles à s’en équiper. « Le « précâblage » des immeubles neufs en fibre optique pourrait être une obligation législative allant au-delà du label « logement multimédia » prévu dans le plan d’action du gouvernement précédent » expliquait-il à La Tribune. Plus qu’une mesure incitative, il s’agirait donc de donner un aspect contraignant au très haut débit dans le cadre de constructions d’immeubles.

Le secrétaire d’Etat espère même pouvoir permettre aux propriétaires de s’équiper en fibre sans solliciter l’accord de la copropriété, à condition que « cela n’entraîne pas de nuisances pour son voisinage. » Bien sûr, Novelli a dans l’idée d’empêcher une situation où les immeubles seraient dévoués à un seul opérateur en fibre optique, le premier à l’installer. Il s’agirait donc, pour favoriser la concurrence, de les obliger à louer leur ligne aux autres opérateurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés