On continue de licencier en masse chez les majors. Début décembre, Sony BMG annonçait le départ de 40 à 70 cadres avant la fin de l’année. Maintenant, la major s’attaque à sa branche Columbia Records comme le rapporte Digital Music News, sans pour autant donner le nombre de départs attendus. Pourtant, l’avenir n’est pas si sombre que ça.

Toujours selon le site, qui possède de nombreuses relations internes dans l’industrie du disque, les majors renforceraient leurs équipes dans les départements travaillant sur le numérique. C’est là où se situeraient actuellement les rares opportunités d’embauche. Warner se cherche un directeur marketing « new media », et Universal préparerait plusieurs offres d’emploi pour son département numérique. Peut être Doug Morris s’est-il enfin résolu à passer à l’heure d’Internet, va savoir.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés