Le Mediaroom, que Microsoft vient tout juste de rebaptiser, sera bien plus qu'une IPTV. Les fonctions qu'on nous promet transparaissent nettement de la volonté de la firme de Redmond d'en faire le media-center ultime.

Au délà du simple changement de nom, ce sont de nouvelles fonctionnalités qui seront attribuées à l’IPTV de Microsoft. En France, le seul à offrir ce service est Club Internet, mais rien n’indique pour autant, même si cela paraît fort probable, que le fournisseur d’accès effectuera la transition vers le Mediaroom.

Qu’est-ce que le Mediaroom apportera donc t-elle de neuf par rapport à la première Microsoft TV ?

D’abord, des perspectives plus larges que la simple diffusion de TV par Internet. En effet, le Mediaroom est capable de recevoir une diffusion satellite. Il ne resterait donc plus à Microsoft que de négocier avec les fournisseurs satellite, comme CanalSat, pour pouvoir l’inclure dans son service.

Ensuite, des fonctionnalités améliorées. Le Mediaroom possède un système multi-vue qui permet au spectateur d’afficher jusqu’à 16 écrans simultanément, qu’il s’agisse d’apporter plusieurs angles de caméra à un match de basket, ou d’avoir une vue d’ensemble de ce que diffusent plusieurs chaînes.

Afin de répondre aux critiques concernant le changement de chaînes, Microsoft a aussi fait en sorte que l’opération se fasse de manière presque instantanée. Un algorithme prévu à cet effet permet de changer automatiquement le mode de réception (unicast à multicast) pour un zapping plus fluide.

Enfin, comme nous l’avions déjà vu, Microsoft prévoit de créer un outil de développement pour le Mediaroom, ceci afin de permettre aux fournisseurs d’IPTV de créer leur propres applications en fonction de leurs besoins. On peut donc s’attendre à ce que ses fonctionnalités soient étendues par la suite.

Un obstacle pour le media center ultime, la XboX 360

On voit clairement la volonté de Microsoft d’atteindre le mythe véhiculé par le media center, à savoir de contrôler l’appareil domestique central par lequel passeraient toutes les connexions médiatiques internes ou externes. C’est d’ailleurs dans cette perspective que la firme de Redmond n’envisage qu’un seul disque dur pour tous les récepteurs numériques de la maison : set-top boxes, PCs, appareils mobiles Microsoft (Zune), etc.

Mais s’il reste un de ses propres produits faisant encore obstacle à cette centralisation généralisée, c’est bien la XboX 360. En effet, la console possède sa propre plate-forme vidéo. Comment la concilier alors avec le Mediaroom ? En l’intégrant tout simplement dans la console, ce qui est prévu pour fin 2007, début 2008.

Cette transition risque cependant d’être délicate, car le Mediaroom ne pouvant être fourni que par des FAI, elle n’affranchira pas l’utilisateur de devoir s’abonner à Club-Internet ou tout autre fournisseur qui la proposerait à l’avenir.

Elle devrait néanmoins offrir quelques fonctionnalités intéressantes. Parmi elles, la possibilité pour le joueur de recevoir d’un ami une invitation pour rejoindre une partie de Halo 2 par exemple. La chaîne qu’il était en train de regarder serait alors automatiquement enregistrée – grâce à un magnétoscope en cours de développement – en vue de lui offrir la suite du programme après la partie.

Maintenant, il n’est pas certain que cela soit suffisant pour l’imposer auprès de la plateforme vidéo déjà fournie par la Xbox 360 mais après tout, les PCs n’ont jamais été cantonnés à un seul service.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés