Adidas explore l'impression 3D pour permettre à ses clients d'obtenir des chaussures sur-mesure grâce à l'impression 3D. Son projet, baptisé Futurecraft 3D, consiste à modéliser le pied du coureur puis à imprimer en 3D une semelle qui épousera parfaitement sa forme et sera idéale pour courir.

Imaginez une seconde : vous vous promenez dans la rue à la recherche d'une nouvelle paire de chaussures. En entrant dans une boutique, au lieu d'essayer une par une toutes les paires qui vous intéressent, vous vous asseyez confortablement pour vous faire modéliser le pied, de façon à obtenir des souliers sur-mesure qui s'adaptent parfaitement à la forme de vos pieds.

Aujourd'hui, ce scénario relève de la science-fiction. Mais dans quelques années, ce genre de magasin pourrait bien devenir relativement courant. C'est en tout cas une piste qu'explore Adidas avec le projet Futurecraft 3D, qui consiste à concevoir une basket sur-mesure et entièrement personnalisable, basée sur l'empreinte du pied du client qui aura été préalablement modélisée et imprimée en 3D.

Encore à l'état de prototype, l'idée présentée par Adidas se concentre sur la semelle intermédiaire. L'usager n'aurait qu'à courir quelques instants sur un tapis roulant pour obtenir une empreinte de ses pieds. Celle-ci serait flexible et aérée, tout en correspondant parfaitement aux contours du pied et aux points d'appui qui sont sollicités lorsque la foulée atteint le sol.

Pour un coureur, ce genre d'innovation pourrait lever une bonne fois pour toute la crainte de repartir avec une paire de chaussures qui ne correspond pas avec son type de foulée (universelle, pronatrice ou supinateur). C'est aussi la certitude de repartir avec des baskets complètement adaptées et qu'il ne sera pas possible de trouver mieux ailleurs, si les options de personnalisation sont au rendez-vous.

Afin de faire passer la Futurecraft 3D de l'état de concept à celui de prototype, à base de polyuréthane thermoplastique modifié (modified thermoplastic polyurethane), Adidas s'est rapproché de la société belge Materialise, qui s'est spécialisée dans l'impression 3D. Celle-ci s'est notamment distinguée en 2013 en organisant un défilé de mode consacré aux vêtements et accessoires réalisés grâce à l'impression 3D.

Adidas précise que le projet Futurecraft 3D est encore loin d'être accessible au grand public, tout d'abord parce que les magasins du groupe ne sont pas encore équipés pour ce genre de personnalisation. Mais dans les prochains mois, le spécialiste de l'équipement sportif prévoit de faire d'autres annonces du même genre.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos