Google annonce de nouvelles mesures contre les sites piratés. Ces derniers seront moins visibles dans les résultats, en particulier ceux contribuant à propager du spam sur la toile.

Google durcit sa politique contre le spam. Dans un billet de blog publié en début de semaine, le géant du web a fait savoir qu'une série de mesures techniques a été déployée dernièrement dans l'espoir de porter un coup sévère aux messages indésirables. Et pour cela, le groupe américain n'a pas hésité à mettre à contribution son algorithme de recherche pour cibler certaines sources de ce fléau.

La firme de Mountain View est en effet confrontée à un problème de taille : le piratage des sites légitimes dans l'optique de faire la promotion de contenus illicites et / ou de servir de relais pour obtenir encore plus de trafic web et ainsi grimper dans les pages de résultats.

"Une quantité faramineuse de sites légitimes sont piratés par les spammeurs et utilisés à des fins abusives, comme le téléchargement d'un logiciel malveillant, la promotion de sites de faible qualité, la mise en avant de contenus pornographiques ou la vente de produits contrefaits ou de produits pharmaceutiques illicites", explique Ning Song, qui officie comme ingénieur logiciel chez Google.

Avec la mise à jour concoctée par le moteur de recherche, il est prévu de n'afficher que les résultats les plus pertinents pour certaines requêtes très spécifiques. L'illustration publiée par l'entreprise américaine (voir ci-dessous) montre que les sites inadéquats ne figurent tout simplement pas dans les résultats, ce qui constitue une mesure bien plus radicale encore que de simplement les déclasser.

Google estime que ces modifications algorithmiques pourront affecter environ 5 % des requêtes effectuées via son moteur (cette proportion varie selon la langue choisie pour la recherche). Et bien que cette précision ne figure pas dans le message de Ning Song, on peut imaginer qu'un webmaster qui reprend la main sur son site web et le nettoierait de fond en comble pourra réapparaître normalement sur Google.

( photo : CC BY  spinster cardigan )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés