Les sciences informatiques, aussi essentielles que la lecture ou écriture ? À New York, les écoles publiques ont dix ans pour se mettre à niveau et proposer des cours. 

Bill de Blasio, maire de New York, n'y est pas allé par quatre chemins : il estime que les sciences informatiques sont aujourd'hui essentielles dans l'éducation des enfants et des adolescents et veut les imposer dans les cursus scolaires. Les écoles publiques ont dix ans pour respecter ces exigences, annonce le New York Times.

L'objectif est assez clair : il s'agit de proposer une formation de base qui soit accessible à tous pour que chacun puisse s'intégrer dans une économie qui demande de plus en plus de compétences en informatique. Que cela passe par la construction de robots ou la programmation, les écoles publiques devront offrir des portes d'entrées vers ces sciences modernes. Certes, elles ne feront pas parties des évaluations pour passer au niveau supérieur et pourront être proposées comme des options, mais le fait est qu'elles devront faire partie de l'offre éducative. 

Le challenge pour New York est de mettre en place des sessions de formation pour les professeurs d'autres disciplines et de former plus de professeurs spécialisés dans ces enseignements. Aucune connaissance particulière dans ces domaines n'est demandée pour l'instant aux aspirants professeurs. 87 millions de dollars seront investis pour former quelques 5 000 professeurs sur 10 ans.

Dans la mesure où toutes les écoles devront suivre la cadence, de Blasio espère que l'initiative permettra aux élèves les moins fortunés d'accéder à des postes autrement inaccessibles sans une formation spécialisée. De même, en donnant le goût de l'informatique très tôt aux jeunes, la ville de New York espère que cela réduira les disparités dans les entreprises sur le marché des nouvelles technologies où les femmes et les afro-américains sont clairement sous-représentés. 

En France, le code est proposé en primaire depuis la rentrée 2014 sur le temps péri-scolaire par des associations et de manière facultative. Du côté de la formation, les professeurs n'ont besoin que du C2i2e pour enseigner, un certificat bien loin des sciences informatiques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés