Malgré le manque de sécurisation qui a permis la divulgation des données de plus de 30 millions clients, le site de relations extraconjugales Ashley Madison assure qu'il enregistre des centaines de milliers de nouveaux clients. Et promet que les femmes sont aussi très nombreuses à y rechercher une relation secrète.

L'espèce humaine a ses secrets que la raison ignore. Alors que le site Ashley Madison a été piraté et que les données personnelles et les fantasmes de plus de 32 millions de clients ont été divulgués, conduisant même certaines personnelles infidèles démasquées à se suicider, le site est en meilleure forme que jamais.

"Les rapports de presse récents prédisant la chute imminente de Ashley Madison sont très exagérés", s'amuse l'éditeur canadien Avid Life Media dans un communiqué. "Malgré l'attaque contre notre activité et contre nos clients, nous sommes en croissance. Rien que la semaine dernière, des centaines de milliers de nouveaux utilisateurs se sont inscrits sur la plateforme d'Ahsley Madison". Y compris 87 596 femmes, assure le site qui a été accusé, données à l'appui, d'héberger largement moins de 1 % de femmes.

Ashley Madison assure que ses données ont été mal comprises, et que le nombre de femmes recherchant une relation est en réalité très supérieur à ce qui a été calculé en se basant sur les données de facturation. "Rien que la semaine dernière, les femmes ont envoyé plus de 2,8 millions de messages sur notre plateforme", veut rassurer Avid Life Media.

La société affirme même que le ratio est désormais parfaitement équilibré, à 1:1, entre le nombre des hommes qui payent pour entrer en contact avec des femmes, et le nombre de femmes qui leur répondent (ce qu'elles peuvent faire gratuitement, l'entrée en communication étant gratuite pour les femmes, sur le même modèle que l'entrée dans certaines boîtes de nuit).

Le fait que les inscriptions augmentent grâce à la notoriété du site amplifiée par le piratage est une information surprenante, qui avait déjà été affirmée très tôt par l'ancien PDG d'Avid Life Media, Noel Biderman. Celui-ci a présenté sa démission vendredi dernier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés