Vous n'avez rien à vous reprocher, mais souhaitez tout de même vous assurer que personne ne pourra remonter à la source d'une communication ? Un hacker dévoilera au mois d'août le ProxyHam, un relais Wi-Fi à capter à plusieurs kilomètres de distance, grâce à des ondes 900 Mhz.

La course aux armements continue, pour qui veut éviter d'être découvert lorsqu'il publie des informations sur internet, ou cherche à en obtenir. Wired rapporte que le mois prochain lors de la prochaine conférence DefCon dédiée aux hackers, le consultant en sécurité Benjamin Cahill présentera ProxyHam, une solution qui doit permettre à ceux inquiets pour leur anonymat de se connecter à un réseau WiFi à des kilomètres de distance.

Vendu 200 dollars mais reproductible par n'importe qui grâce aux plans et aux codes sources qui seront rendus publics, ProxyHam se compose de deux éléments. D'une part, un petit relais WiFi à installer discrètement dans un lieu public, pour se connecter au réseau WiFi qui y est proposé et servir de passerelle ; et de l'autre une grande antenne amplifiée chargée de capter, potentiellement à des kilomètres de distance, les signaux renvoyés par le routeur.

Pour assurer la discrétion de l'ensemble, les deux éléments communiquent sur la bande des 900 Mhz, en utilisant le même type de protocoles que ceux utilisés par les téléphones sans fil et autres appareils mobiles qui sont innombrables sur cette bande de fréquence. Impossible, en théorie, d'intercepter les paquets échangés entre le relais et l'antenne, pour reconstituer la communication.

L'objectif est de s'assurer que même si les forces de police localisent l'origine géographique d'une communication à partir de son adresse IP, malgré l'utilisation d'autres moyens de sécurisation comme Tor, il leur sera toujours impossible de savoir où se situe le dernier noeud, dans un rayon de plusieurs kilomètres.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés