Avec Phone, Facebook se prépare à obtenir les informations sur les appels reçus par les utilisateurs sur les téléphones Android, pour affiner sa connaissance des internautes.

L'annonce n'en a pas encore été faite officiellement, et il semble même que c'est par une erreur de manipulation que Facebook a donné quelques informations aux utilisateurs d'Android. Comme le rapporte Android Police, des utilisateurs de Facebook sous Android se sont vus proposer le week-end dernier l'installation d'une application baptisée Phone, "une nouvelle application qui vous montre des informations sur qui appelle et qui bloque automatiquement les appels depuis les numéros communément bloqués".

Aucune information complémentaire n'est apportée, le lien de téléchargement renvoyant vers une page à laquelle l'accès est interdit. 

Si l'on en croit le descriptif, l'application accédera aux appels entrants pour croiser le numéro de téléphone avec les informations des profiles des membres inscrits sur Facebook, de façon à afficher le nom, la photo et peut-être d'autres données concernant l'appelant (comme Google le fait dans Android avec les profils Google+). L'application saura également quels numéros de téléphone sont régulièrement bloqués par les utilisateurs, et proposera de les filtrer automatiquement, comme un service anti-spam dédié au téléphone.

L'idée marketing est bien sûr de connaître toujours davantage l'utilisateur et ses contacts privilégiés, pour affiner le profil vendu aux annonceurs.

Mais vu son nom, l'application ne devrait pas se contenter d'afficher des données sur les appels entrants. Facebook veut sans doute encourager l'utilisation de Phone pour passer des appels directement d'un utilisateur de Facebook à un autre, par un protocole de VoIP. Reste à voir dans ce cas comment Phone s'articulera avec les services de voix sur IP déjà implantés dans Facebook Messenger et dans WhatsApp, que Facebook a racheté 19 milliards de dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés