Sony s’est vu refusée l’extension à l’Europe de deux brevets déposés aux Etats-Unis en 2002, qui portaient sur les fonctions sociales d’un réseau P2P. Complémentaires, les brevets devaient protéger le fait d’attacher aux fichiers échangés un historique des commentaires et appréciations faites par les différents utilisateurs. Le système devait ainsi repérer par exemple quels étaient les membres du réseau qui partageaient et conseillaient le plus souvent de bons morceaux de musique, pour en faire des conseillers de référence à l’image des « Top commentateurs » d’Amazon. Ou proposer des contenus en fonction de ceux appréciés par les pairs. Mais l’Office Britannique des Brevets a rejeté la demande, au motif que la demande s’apparentait à un brevet logiciel, interdit en droit européen.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés