Valve, qui propose avec Steam Workshop une plateforme qui permet aux développeurs et artistes de vendre des contenus additionnels pour ses jeux vidéo, annonce avoir reversé près de 60 millions de dollars depuis 2011. Il étend par ailleurs le service de rémunération à des jeux qu'il n'édite pas lui-même.

En 2011, Valve a lancé Steam Workshop, une plateforme qui permet aux auteurs de mods et autres objets virtuels de proposer gratuitement ou de vendre leurs créations, de façon à rémunérer et professionnaliser ce qui n'était autrefois qu'une activité bénévole de passionnés. Dans un billet de blog publié mercredi, le développeur Alden Kroll de Valve révèle que la plateforme avait jusqu'à présent permis de reverser plus de 57 millions de dollars aux contributeurs, pour les seuls Team Fortress 2, Dota 2, et Counter-Strike : Global Offensive, trois titres édités par Valve lui-même.

1500 créateurs de 75 pays différents ont ainsi et rémunérés, ce qui fait une moyenne de 38 000 dollars chacun, sans doute très éloignée de la médiane. La fameuse loi de Pareto s'applique très certainement, qui fait que quelques contributions s'accaparent l'essentiel des revenus.

Mais ce chiffre a surtout pour but de montrer aux développeurs l'intérêt commercial de la plateforme, avec l'annonce de l'extension de la formule payante à des jeux qui ne sont plus uniquement édités par Valve. Ainsi les créateurs de mods , cartes ou objets peuvent désormais proposer leurs contributions pour Dungeon Defenders : Eternity et Chivalry : Medieval Warfare, et tenter de les vendre aux joueurs.

Valve espère aussi convaincre d'autres éditeurs de passer par sa plateforme moyennant commissions, et annonce que d'autres jeux devraient être ajoutés dans les prochaines semaines et les prochains mois.

Selon les conditions contractuelles de Steam Workshop, "si votre Contribution est distribuée à titre payant (directement dans une application ou via le Steam Workshop), vous pouvez percevoir une partie des Recettes brutes ajustées", dont le pourcentage varie selon chaque jeu. Par ailleurs, "l'Editeur peut regrouper votre Contribution avec d'autres Contributions et/ou ses propres éléments sous forme de pack", et "si le pack est distribué à titre payant, Valve et/ou l'Editeur détermineront à leur entière discrétion la répartition des Recettes brutes ajustées pour chaque composant du pack".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés