Est-ce une première pour l'administration ? Le ministère des affaires étrangères a expliqué qu'il avait décidé de fermer le bureau physique de la Maison des Français de l'Etranger, parce qu'Internet l'avait rendu inutile. 

Le 1er août dernier, le ministère des affaires étrangères a décidé de fermer la Maison des Français de l'Etranger (MFE), qui était ouverte dans le 15ème arrondissement de Paris. Le service avait été créé en 1992 pour permettre aux Français d'obtenir des renseignements pratiques lorsqu'ils envisageaient de s'expatrier. Grâce à des rendez-vous en personne avec les agents du ministère, les administrés pouvaient obtenir des informations sur leurs pays de destination, et des conseils personnalisés sur les problématiques de protection sociale, de fiscalité, de recherche d'emploi, d'obtention de visas, etc.

Mais vingt-eux ans après sa création la MFE n'existe plus sous sa forme physique, désormais intégralement remplacée par Internet. "Le contexte de l'expatriation a beaucoup évolué depuis la création de la maison des Français à l'étranger (MFE) en 1992", explique le ministère à la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam qui critiquait sa fermeture.

"L'information nécessaire à la bonne préparation d'un départ à l'étranger, était auparavant exclusivement disponible sur des supports imprimés. Elle est désormais largement diffusée sur des sites internet, institutionnels ou privés, et doit être fréquemment actualisée. Le (ministère des affaires étrangères) a donc décidé d'adapter son dispositif d'information en se concentrant sur les supports numériques et les réseaux sociaux, afin d'atteindre un plus large public et d'offrir une documentation actualisée".

Désormais, les Français qui souhaitent obtenir de l'Etat des informations sur leur projet d'expatriation doivent se rendre sur le site France Diplomatie, dans la rubrique Vivre à l'étranger. Le site y diffuser des actualités régulières à destination des expatriés, des informations sur les droits et démarches des administrés, et des fiches pratiques de préparation au départ, avec des fiches à jour pour chaque pays.

La MFE continue toutefois à vivre sur Internet, avec un forum qui permet aux expatriés de communiquer ensemble. Il y a également quelques survivances physiques, avec par exemple des sessions de coaching professionnel proposés aux futurs voyageurs,

"Il a été décidé d'élargir la mission d'information jusque-là dévolue à la MFE en créant une page sur Facebook, destinée à améliorer non seulement la communication du MAEDI avec les candidats à l'expatriation mais aussi avec les Français établis à l'étranger, afin que le lien créé avec l'administration française dans la perspective d'un départ ne connaisse pas de rupture après l'installation à l'étranger", ajoute le ministère. Et "des conversations électroniques seront organisés mensuellement à compter de janvier 2015 sur les thématiques intéressant les candidats à l'expatriation et les Français établis hors de France (fiscalité, protection sociale, exercice de la citoyenneté à l'étranger, retraites)".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés