La militante Farida Belghoul, opposée à l'introduction de la "théorie du genre" à l'école, dénonce le verrouillage de la page Facebook de la "Journée de Retrait de l'Ecole", qui réunit près de 30 000 internautes.

A quelques semaines de la rentrée scolaire, la militante Farida Belghoul affirme que Facebook a verrouillé "sans raisonsla page de la Journée de Retrait de l'Ecole (JRE), l'initiative qu'elle a lancée en décembre 2013 pour s'opposer à ce qu'elle dit être l'introduction de la "théorie du genre" à l'école. 

"La page Facebook JRE est verrouillée sans motif ni raison. La page reste visible aux lecteurs mais nous sommes, quant à nous, dans l’impossibilité d’y accéder", a-t-elle prévenu dans un message publié mercredi. "Plus aucune action de notre part n’est possible : la vie de la page est bloquée depuis lundi 11 août 2014 – juste au moment où nous lancions les adhésions à la FAPEC", une nouvelle fédération de parents d'élèves créée par Farida Belghoul.

"Nous sommes donc dans l’impossibilité de lancer cet appel sur notre facebook qui enregistre environ 27 000 « j’aime »", accuse-t-elle.

Selon nos constatations, l'activité de la page n'est pas totalement bloquée. Il est toujours possible d'y laisser des commentaires. En revanche, il est probable que le "verrouillage" soit provoqué par la désactivation par Facebook du compte personnel de Farida Belghoul — dont nous n'avons pas trouvé trace, administratrice de la page. Une telle désactivation peut avoir de multiples explications.

Un filtre anti-spam sur le nom "Farida Belghoul"

Dans un premier message diffusé sur le site de l'initiative et relayé par Twitter, Farida Belghoul avait demandé aux internautes qui soutiennent la JRE de se connecter à leur profil Facebook pour utiliser l'outil "signaler un problème", et alerter le réseau social. Ils devaient envoyer ce même message :

"Farida Belghoul ne peut plus administrer la page JRE2014 suite au verrouillage de son compte. Votre procédure de déverrouillage étant impossible à réaliser"

Mais les équipes de Facebook semblent avoir traité ces envois comme du spam. "Cette procédure a été à son tour bloquée par Facebook", se plaint en effet Mme Belghoul. "La procédure « signalement du problème » est bloquée à l’étape de la question : « Que s’est-il passé ? ». C’est à ce stade qu’ils ont introduit des filtres sur le nom de Farida Belghoul".

Elle précise ainsi que "la solution consiste donc à introduire plusieurs caractères supplémentaires dans le nom de Farida Belghoul en ajoutant des lettres (ex : Faridda Belghoull, Farrida Belghool, Farrida Belguoul) ou bien en ajoutant des chiffres au hasard derrière le nom, ou à l’intérieur du nom de Farida Belghoul (ex : Fari31da Belghoul21, Farida Belghoul3528…)".

Nous avons bien sûr contacté Facebook pour avoir ses explications, qui ne nous sont pas encore parvenues.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés