Nintendo compte rebondir avant la fin de l'année. Si le constructeur japonais a effectué une prestation mesurée lors de l'E3 2013, il prévoit la fin de la traversée du désert pour la Wii U dans les prochaines semaines. Le groupe compte en particulier sur un renforcement de son catalogue de jeux d'ici les fêtes de fin d'année.

L'édition 2013 de l'Electronic Entertainment Expo s'achèvera ce jeudi, après trois jours de conférences de presse et d'annonces aussi diverses que variées. Si un tel salon constitue une bonne occasion pour chaque constructeur et studio de présenter ses prochains jeux et partager ses intentions à court et moyen terme, c'est évidemment la rivalité entre Microsoft et Sony qui restera dans les esprits.

Les deux firmes ont en effet focalisé toute l'attention médiatique autour de la Xbox One et la PS4, deux consoles annoncées ce printemps. Ni la firme de Redmond ni le géant japonais ne pouvaient manquer le rendez-vous de l'E3 : la première a ainsi dévoilé le prix de la Xbox One tandis que le second a dévoilé la PlayStation 4 tout en annonçant une politique quelque peu différente de celle adoptée par son grand rival.

E3 discret pour Nintendo

Pour sa part, Nintendo a préféré arborer un profil plus discret pour cet E3 2013. D'aucuns regretteront sans doute la faible visibilité de l'entreprise nippone pendant le salon,, mais cette dernière avait de bonnes raisons pour ne pas trop en faire cette année.  En premier lieu, le face-à-face entre la PS4 et la Xbox One a occupé une large place dans le traitement de l'E3 réalisé par les médias.

En second lieu, la dernière console de salon de Nintendo est déjà sur le marché depuis novembre 2012, celle-ci ayant été présentée au cours de l'édition précédente de l'E3. Dans ces conditions, organiser une conférence de presse en bonne et due forme sans aucune annonce fracassante et face à Sony et Microsoft déployant des trésors d'ingéniosité pour occuper le terrain était assez vain.

Une reprise en fin d'année

Cela étant, Nintendo veut croire à un second semestre 2013 plus favorable que le premier, malgré un E3 en demi-teinte et des ventes de la Wii U globalement médiocres. Le groupe compte notamment cultiver sa différence au moment où la PS4 et la Xbox One s'affrontent sur le même segment de joueurs et proposent une offre vidéoludique qui peine à se distinguer d'une console à l'autre.

C'est ce qu'explique Shigeru Miyamoto dans une interview accordée à Games Industry. Pour Nintendo, le challenge demeure toujours de se démarquer de Sony et Microsoft. Il ne s'agit pas de dire que les jeux que ces deux-là proposent sont moins bons. Il s'agit d'offrir une autre manière – pour ne pas dire unique – de se divertir tout en conservant l'esprit de Nintendo lors de la conception d'un jeu.

Le prix n'est pas le souci fondamental

Même le prix n'est pas un souci, à en croire Nintendo, alors que l'écart entre celui fixé pour la Wii U et ceux choisis par Microsoft et Sony pour vendre la Xbox One et la PS4 n'est pas si conséquent. Or, d'aucuns considèrent que Nintendo devrait vendre la Wii U à un prix plus bas, au motif qu'entre deux consoles vendues à un tarif proche, les joueurs se dirigeront plutôt vers celle ayant la puissance brute la plus élevée.

"Nous ne prêtons pas vraiment attention à ce que font nos rivaux en matière de politique tarifaire. Ce que vous regardons plutôt, c'est que nous fournissons un système, un GamePad et un environnement complet avec lesquels n'importe qui peut en profiter et s'amuser", explique-t-il, même s'il reconnait que le consommateur prend légitimement en compte le prix de la console avant  de se décider.

La clé, c'est le catalogue

Le prix n'est donc pas un souci, pour Nintendo. En tout cas pas suffisamment important pour modifier la politique actuelle de la firme. Ce qui compte, c'est la richesse de la logithèque. "Il aurait fallu trois ou quatre grands jeux de plus pour alimenter l’appétit des gros joueurs, et ces grands jeux vont arriver en décalé par rapport à ce qu’on avait prévu", explique le président de Nintendo France aux Échos.

"On n’avait pas les armes pour que cela se passe mieux, or la règle numéro un est d’avoir un catalogue de jeux très fort". Celui-ci n'ayant pas été à la hauteur, le creux de la vague était inévitable. "Pour la Wii U, nous avons fait un très bon lancement, puis nous nous sommes retrouvés en janvier avec un trou d’air" La 3DS, qui avait connu une difficulté similaire, est aujourd'hui en bien meilleure forme.

D'ici la fin de l'année, le groupe va donc sortir plusieurs nouveaux jeux mobilisant ses principales licences : Zelda, Mario, Donkey Kong, Wii Fit U. Début 2014, il y aura également un nouveau Mario Kart, qui reste l'une des valeurs sûres des consoles Nintendo. Le groupe pourra également compter sur le soutien (parfois branlant) des éditeurs tiers, comme Ubisoft.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés