Dans une semaine, les offres commerciales 4G de Bouygues Télécom seront disponibles. Dans un premier temps, l'opérateur va les proposer dans six villes. En juin, une dizaine de communes sera couverte. Et en octobre, l'opérateur les proposera dans une centaine d'agglomérations grâce au recyclage de la bande 1800 MHz.

Le calendrier est fixé. L'ouverture commerciale du réseau 4G de Bouygues Télécom aura lieu la semaine prochaine, le lundi 6 mai. Dans un premier temps, le troisième opérateur couvrira six villes : Issy-les-Moulineaux, Lyon, Malakoff, Strasbourg, Toulouse et Vanves. Une deuxième vague aura lieu en juin, avec le lancement du très haut débit mobile sur la côte basque, à Douai, Lens et Lille.

La couverture de ces villes s'effectuera par les bandes de fréquences 800 MHz et 2600 MHz. Mais dans la mesure où le régulateur des télécommunications a accepté le recyclage de la bande de fréquences 1800 MHz, l'opérateur pourra en quelques mois passer d'une dizaine de villes couvertes fin juin à plus d'une centaine début octobre. Car c'est en effet à cette date que Bouygues pourra exploiter ce recyclage.

"Bouygues Télécom sera, à cette date, en mesure de proposer un réseau national avec 40 % de la population couverte en 4G", commente le communiqué, malgré les conditions fixées par le régulateur et l'État, jugées excessives par le principal intéressé. Il n'en demeure pas moins que Bouygues va prendre une avance notable sur ses rivaux, à moins que ceux-ci réclament eux aussi le recyclage des fréquences 1800 MHz.

Deux semaines plus tôt, Bouygues Télécom a levé le voile sur les formules 4G qui seront proposées : la première est à 29,99 euros tandis que la seconde grimpe à 44,99 euros par mois. Le volume de données autorisé dans le premier cas est de 2 Go et dans le second de 5 Go. En outre, Bouygues offre un accès de 50 Go dans son offre de cloud computing.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés