Ce week-end, des hackers ont pu tuer les personnages de milliers de joueurs de World of Warcraft en profitant d'une faille du jeu édité par Blizzard, qui a reconnu l'incident sans détailler l'origine exacte du problème. 

Drame à World of Warcraft. Ce week-end, des hackers ont pu profiter d'une faille indéterminée sur le jeu de Blizzard pour tuer instantanément tous les personnages se trouvant sur certains serveurs, y compris les personnages non joueurs (NPG), laissant derrière eux un théâtre apocalyptique. Blizzard a reconnu le problème et a fait savoir qu'il avait appliqué un patch pour éviter qu'il se reproduise, sans apporter le moindre détail sur l'origine de la faille.

"Plus tôt dans la journée, l'exploitation d'une faille du jeu sur certains royaumes a occasionné la mort du personnage de plusieurs joueurs, ainsi que de certains personnages non-joueurs, dans les capitales", explique l'éditeur du jeu. "Cette faille a déjà été corrigée, et ne devrait plus pouvoir être utilisée de nouveau. Vous pouvez à présent poursuivre vos aventures en Azeroth sans aucun risque".

Selon les témoignages anglophones, le problème aurait touché notamment les joueurs connectés sur Tarren Mill, Ragnaros, Stormwind, Draenor, Orgrimmar, et Twisting Nether.

Les rumeurs, non confirmées, font état d'un hack ayant permis à des joueurs de niveau 1 d'activer un script normalement bloqué, leur permettant de lancer un sort baptisé "l'Aura de la Mort", qui tue tout ce qui est dans un certain rayon, d'un simple clic. 

"Comme toute exploitation [de faille], nous prenons cet incident très au sérieux, et nous sommes actuellement en train de mener une enquête approfondie", indique Blizzard, qui lance un appel à témoins."Si vous avez des informations relatives à cette perturbation, nous vous invitons à envoyer un e-mail à hacks@blizzard.com. Nous nous excusons pour la gêne que certains d'entre vous ont pu subir, et nous vous remercions pour votre compréhension".

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos